ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Spatial

SES s’allie à Microsoft dans la guerre du cloud



Avec son partenariat avec SES, Microsoft entre de plain pied dans une nouvelle ère pour le cloud, celui qui connecte satellite et données. Un futur qui permettra à plus de trois millards de personnes d’avoir accès à internet à haut débit. (Photo: SES / Microsoft

Avec son partenariat avec SES, Microsoft entre de plain pied dans une nouvelle ère pour le cloud, celui qui connecte satellite et données. Un futur qui permettra à plus de trois millards de personnes d’avoir accès à internet à haut débit. (Photo: SES / Microsoft

Le CEO de Microsoft, Satya Nadella, a annoncé mardi soir le lancement d’Azure Orbital, un service pour emmener, traiter et stocker les données de satellites directement dans son cloud Azure. Avec l’appui de SES, qui rejoint un groupe de partenaires privilégiés.

Un choc de titans s’est officiellement engagé hier soir, entre Amazon et Microsoft. Enjeu: le stockage et le traitement des données issues de constellations de satellites de plus en plus nombreuses. Lors de la conférence virtuelle Microsoft Ignite 2020, le CEO de Microsoft, Satya Nadella, a officiellement annoncé le lancement d’Azure Orbital.

Alors qu’en juin, Amazon Web Services avait lancé son unité spéciale Aerospace and Satellite Solutions, Microsoft choisit de s’allier avec des partenaires experts comme SES, Amergint Technologies, Kratos, Kubos et l’opérateur de téléportation US Electrodynamics.

Azure Orbital est une station au sol, gérée comme un service, qui permet au client du satellite de tout faire, du contrôle du satellite au transfert des données vers le cloud de Microsoft. Début septembre, le régulateur américain des télécoms (FCC) avait donné une licence expérimentale au géant américain des technologies pour effectuer ses derniers tests avec le satellite d’observation de la Terre Deimos-2 d’Urthecast.

Un élément-clé de la transformation de SES

Dans un communiqué depuis Betzdorf, SES a fait de cet accord multiannuel avec Microsoft un élément-clé de sa transformation stratégique annoncée au début de l’année.

«Avec l’étendue et la portée de la plateforme et des capacités mondiales d’Azure, Microsoft apparaît comme un partenaire idéal dans notre transformation accélérée en une entreprise basée sur le cloud offrant des services gérés de vidéo et de données dans le cloud», a déclaré John-Paul Hemingway, CEO de SES Networks, qui dirige l’initiative cloud d’entreprise de SES. «Nous pensons que nos clients – des zones urbaines denses aux zones reculées et rurales du monde entier – seront mieux servis par un ‘nouvel écosystème spatial’ qui leur permet d’être plus agiles, d’évoluer avec souplesse et de saisir de nouvelles opportunités de revenus.»

Les deux sociétés réaliseront des investissements conjoints dans les stations au sol Azure Orbital pour les segments MEO et observation de la Terre, que SES déploiera et gérera en fonction de son expertise du secteur, la première passerelle d’observation de la Terre étant située à Quincy, aux États-Unis.

La connectivité satellite multi-orbite sera un moteur-clé pour la prochaine phase de croissance d’Azure.

William Chappell,  vice-président, CTO Mission ENG chez Microsoft

En prévision du nouveau système dopé par son prochain satellite O3b mPower, SES a choisi de co-localiser plusieurs systèmes de télémétrie, de suivi et de commande et des stations au sol de données avec les sites périphériques Microsoft Azure. SES a conçu un environnement opérationnel à l’échelle du cloud et utilisera Azure Orbital comme plateforme principale pour fournir des services d’analyse de données, des outils géospatiaux, de l’apprentissage automatique et Azure AI de pointe.

SES, back-up d’Azure

Au cours des derniers mois, les deux sociétés ont également présenté des scénarios de basculement de la connectivité cloud à l’aide des satellites O3b MEO de SES pour être le back-up des connexions fibre vers Azure.

SES développe aussi d’autres solutions clés en main basées sur le cloud, qui incluent l’encodage, le packaging, la diffusion en continu et la gestion de contenu dans le cloud, toutes fournies depuis Azure. Le passage à une plateforme d’orchestration cloud offrira plus de flexibilité, d’évolutivité et d’agilité, améliorant ainsi l’expérience de nos clients vidéo avec une solution simple de bout en bout, indique le communiqué de presse.

En plus de simplifier et de normaliser sa pile technologique d’entreprise dans ses unités commerciales internes sur Microsoft 365 et Dynamics 365, SES travaille avec Microsoft pour migrer son infrastructure sur site vers Azure et créer un centre d’excellence cloud interne pour mettre en œuvre le cloud. Premières stratégies et écosystèmes ouverts pour les clients. SES transforme également l’automatisation, l’orchestration et l’agilité de ses services gérés vidéo et réseau à l’aide de la plateforme en tant que service et d’autres outils Azure.

«Notre lancement d’Azure Orbital et notre collaboration diversifiée avec SES soulignent notre conviction que la connectivité satellite multi-orbite sera un moteur-clé pour la prochaine phase de croissance d’Azure, car elle ouvre de nouveaux marchés et emplacements de clients aux services cloud», a déclaré William Chappell, vice-président, CTO Mission ENG chez Microsoft. «En outre, la stratégie de SES axée sur le cloud et l’accent mis sur les normes et l’automatisation de l’industrie correspondent à notre vision de la manière dont le monde se connectera pour le travail, l’éducation, le divertissement, les soins de santé et plus encore.»