POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Stratégie contre le Covid-19

Une semaine de plus entre les doses de vaccin



4.600 personnes ont déjà été vaccinées au Grand-Duché, a annoncé Luc Feller sur la radio 100,7. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

4.600 personnes ont déjà été vaccinées au Grand-Duché, a annoncé Luc Feller sur la radio 100,7. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Quatre semaines s’écouleront désormais entre les première et seconde doses de vaccin contre le Covid-19 au Luxembourg, annonce Luc Feller sur 100,7, au lieu de trois jusqu’ici. Le but, faciliter la planification de la deuxième injection, avec un même délai pour les doses de Moderna que celles de Pfizer et BioNTech.

Invité au micro de 100,7, le haut-commissaire à la protection nationale, Luc Feller, a annoncé un changement dans la stratégie de vaccination au Luxembourg. Au lieu de trois semaines entre les première et seconde doses du vaccin de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19, on en laissera désormais quatre. Une manière de traiter au même rythme ceux recevant leur vaccin de Moderna, qui nécessite quatre semaines entre les deux injections, et ainsi de simplifier la planification.

Il précise que ce rallongement de délai ne pose aucun problème, la deuxième dose du vaccin Pfizer/BioNTech pouvant être injectée entre trois et sept semaines après la première. Plusieurs autres pays avaient déjà choisi de garder ce délai de quatre semaines, rappelle-t-il.

Six doses par flacon

Il ajoute que l’utilisation des seringues sans volume mort ou avec un faible volume mort au Luxembourg permettrait bien d’obtenir six doses au lieu de cinq par flacon, comme nous l’ont déjà confirmé certains hôpitaux et fournisseurs.

Au total, 4.600 personnes ont déjà été vaccinées contre le Covid-19 au Luxembourg depuis le lancement de la campagne. Le ministère de la Santé en a recensé 814 sur la journée de lundi.

La vaccination devrait s’accélérer quand ouvriront des centres régionaux de vaccination à Esch/Belval, à Ettelbruck, au Findel ou encore à Mondorf. Pour l’instant, seul celui de la Halle Victor Hugo au Limpertsberg est opérationnel, en plus des campagnes en interne dans les hôpitaux et les maisons de retraite.