COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Parution

Sam Tanson en une de Paperjam pour la rentrée



Sam Tanson passe en revue une actualité chargée sur le plan judiciaire. (Photo: Andrés Lejona)

Sam Tanson passe en revue une actualité chargée sur le plan judiciaire. (Photo: Andrés Lejona)

Le numéro d’octobre 2021 de Paperjam paraît ce jeudi, avec en couverture la ministre de la Justice, Sam Tanson. Le supplément accompagnant le magazine est dédié à l’Alfi.

Dans cette édition marquant le début de la nouvelle saison du magazine Paperjam, Sam Tanson (déi Gréng) revient sur les dossiers au long cours qui occupent son ministère et sur sa vision d’une justice au service de tous, en particulier des plus vulnérables.

Cette Conversation détaillée permet aussi de se pencher sur les problèmes de délinquance dans le quartier de la gare et celui de Bonnevoie. Et de préciser son approche concernant la problématique de la sécurité:

Il est primordial que la sécurité dans l’espace public et l’usage de la force restent des prérogatives publiques.
Sam Tanson, ministre de la Justice

Sam Tanson, ministre de la Justice

Du chocolat à la digitalisation des fonds

D’autres décideurs et personnalités nous ont accordé une Conversation:

- Lola Valerius, jeune chocolatière à Esch, qui conçoit ses bonbons telle une orfèvre;

- Philippe Seyll , le CEO de Clearstream Banking Luxembourg, qui veut jouer un rôle ambitieux et pragmatique dans la digitalisation des fonds;

- Florian Craen, le directeur général commercial d’Hermès International et membre du comité exécutif, qui voit dans le Luxembourg un de ces marchés intéressants avec «une très belle clientèle»;

- Christian Mosar, le Monsieur Culture du sud du pays, qui partage sa vision de la place de la Konschthal sur la scène culturelle, à quelques mois de l’ouverture d’Esch2022, Capitale européenne de la culture;

- Frédéric Gillen, le CEO de l’imprimerie Reka, qui rachète des concurrents pour assurer son avenir en se diversifiant;

- Beryl Koltz, qui compte sur son bagage de réalisatrice pour mener à bien sa mission de responsable stratégique de la promotion du pays; et

- Christophe Schiltz, le nouveau président du Conseil d’État, qui veut redonner à l’institution la perception qu’elle mérite auprès du grand public.

Sam Tanson considère qu’elle ne doit pas s’immiscer dans les affaires quotidiennes de la justice. (Photo: Andrés Lejona)

1 / 8

Jeune trentenaire, Lola Valerius est tombée dans le chocolat par hasard. (Photo: Andrés Lejona)

2 / 8

Philippe Seyll, CEO de Clearstream Banking Luxembourg; réaffirme l’ancrage du géant sur la Place. (Photo: Matic Zorman)

3 / 8

Florian Craen, directeur général commercial d’Hermès International, revient sur 18 mois de crises et surtout de transformations pour la marque de luxe. (Photo: Hervé Thouroude)

4 / 8

Christian Mosar veut apporter une touche nouvelle dans la scène culturelle du sud avec la Konschthal et le Bridderhaus. (Photo: Andrés Lejona)

5 / 8

Interview de Beryl Koltz, en charge du «nation branding». (Photo: Anthony Dehez)

6 / 8

Interview de Christophe Schiltz, le président du Conseil d’État. (Photo: Anthony Dehez)

7 / 8

Frédéric Gillen et l’imprimerie Reka, une stratégie de «one-stop-shop» pour mieux contrecarrer la concurrence. (Photo: Andrés Lejona)

8 / 8

Exporter, dans l’ADN du pays

Participant aux expositions universelles depuis 1851, le Luxembourg compte sur les marchés étrangers pour assurer sa croissance économique. Alors que le compte à rebours précédant l’ouverture de l’Expo de Dubaï le 1er octobre est enclenché, Paperjam consacre sa rubrique «Enjeux» à l’exportation vers les pays limitrophes, en Europe et vers des destinations plus lointaines.

Paperjam consacre sa rubrique «Enjeux» à l’exportation. (Photo: Maison Moderne)

1 / 1

«Io sto bene»

Entre autres, ce numéro vous permettra de pénétrer dans les bureaux d’entrepreneurs italiens ou représentant la communauté italienne au Luxembourg en prélude de la sortie, le 13 octobre prochain, du nouveau film de Donato Rotunno  «Io sto bene», dans lequel le réalisateur rend hommage à son pays d’origine.

Les entrepreneurs italiens à l’honneur dans un portfolio qui pénètre dans l’intimité de leurs bureaux. (Photo: Andrés Lejona)

1 / 3

Un style festival pour la rentrée avec Inès Alves et David Pascoal. (Photos: Romain Gamba)

2 / 3

6 dirigeants qui feront Esch2022. (Photo: Maison Moderne)

3 / 3

L’édition d’octobre est également accompagnée du supplément Alfi .

Vous pouvez vous abonner au magazine papier sur l’ e-shop de Maison Moderne   ou le consulter directement avec ses suppléments sur  paperjam.lu .

L’édition de novembre sera disponible le 28 octobre, accompagnée des suppléments Green economy et Luxembourg Art Week.

Votre actualité et vos témoignages nous intéressent:

- Pour partager une actualité:  [email protected]    

- Pour partager un témoignage:  [email protected]

- Pour contacter notre régie publicitaire:  [email protected]