POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Traitement oral

Le Royaume-Uni approuve la pilule contre le Covid-19



Développé par Ridgeback Biotherapeutics et Merck Sharp & Dohme (MSD), le Lagevrio agit en interférant avec la réplication du virus. Cela l'empêche de se multiplier, ce qui maintient les niveaux de virus bas dans le corps, et réduit ainsi la gravité de la maladie. (Photo: Shutterstock)

Développé par Ridgeback Biotherapeutics et Merck Sharp & Dohme (MSD), le Lagevrio agit en interférant avec la réplication du virus. Cela l'empêche de se multiplier, ce qui maintient les niveaux de virus bas dans le corps, et réduit ainsi la gravité de la maladie. (Photo: Shutterstock)

Le Royaume-Uni vient d’approuver la pilule contre le Covid-19 de Merck. L’antiviral Lagevrio agit en interférant avec la réplication du virus. Mais il ne sera pas destiné à devenir un substitut de la vaccination.

C’est une première. Le Royaume-Uni a approuvé l’antiviral Lagevrio (molnupiravir), un médicament pouvant être pris à domicile en cas d’infection de Covid-19.

Développé par Ridgeback Biotherapeutics et Merck Sharp & Dohme (MSD), le Lagevrio agit en interférant avec la réplication du virus. Cela l’empêche de se multiplier, ce qui maintient les niveaux de virus bas dans le corps, et réduit ainsi la gravité de la maladie.

«Aujourd’hui est un jour historique pour notre pays, car le Royaume-Uni est désormais le premier pays au monde à approuver un antiviral qui peut être pris à la maison contre le Covid-19. Cela changera la donne pour les plus vulnérables et les immunodéprimés, qui pourront bientôt recevoir le traitement révolutionnaire», a indiqué, dans un communiqué  publié ce jeudi, Sajid Javid, secrétaire d’État à la Santé et aux Affaires sociales du Royaume-Uni.

Jugé «sûr et efficace pour réduire le risque d’hospitalisation et de décès chez les personnes atteintes de Covid-19 léger à modéré qui présentent un risque accru de développer une maladie grave» par l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA), ce traitement a donc été autorisé pour une utilisation par des personnes présentant au moins un facteur de risque aggravant, comme l’obésité, l’âge avancé (plus de 60 ans), le diabète sucré ou les maladies cardiaques.

La pilule ne remplacera pas le vaccin

«Après un examen rigoureux des données par nos scientifiques et cliniciens experts, nous sommes convaincus que le Lagevrio (molnupiravir) est sûr et efficace pour les personnes à risque de développer un Covid-19 sévère et avons accordé son approbation. Le Lagevrio est une autre thérapeutique à ajouter à notre arsenal contre le coronavirus. C’est également le premier antiviral approuvé au monde pour cette maladie, qui peut être pris par voie orale, plutôt qu’administré par voie intraveineuse. Ceci est important, car cela signifie qu’il peut être administré en dehors d’un hôpital, avant que le Covid-19 n’atteigne un stade sévère. Sans aucun compromis sur la qualité, la sécurité et l’efficacité, le public peut avoir confiance: la MHRA a mené une évaluation solide et approfondie des données», a déclaré le Dr June Raine, directrice générale de la MHRA.

Enfin, selon le professeur Sir Munir Pirmohamed, président de la Commission des médicaments à destination des êtres humains, lors des essais cliniques, ce traitement s’est «avéré efficace pour réduire de 50% le risque d’hospitalisation ou de décès pour les adultes non hospitalisés à risque atteints de Covid-19 léger à modéré».

À noter que le communiqué précise que ce médicament ne sera pas destiné à être utilisé comme substitut de la vaccination contre le Covid-19.