ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Revue de presse

Revolut triple ses pertes en 2019



La hausse spectaculaire du nombre de clients, de 3,5 millions début 2019 à 13 millions en juillet 2020, occasionne des frais pour la néobanque Revolut, notamment par la nécessité d’émettre des cartes bancaires. (Photo: Shutterstock)

La hausse spectaculaire du nombre de clients, de 3,5 millions début 2019 à 13 millions en juillet 2020, occasionne des frais pour la néobanque Revolut, notamment par la nécessité d’émettre des cartes bancaires. (Photo: Shutterstock)

La fintech britannique Revolut a triplé ses pertes en 2019. Une conséquence des coûts occasionnés par sa croissance exponentielle.

La néobanque britannique Revolut, dont la croissance est exponentielle (un chiffre d’affaires multiplié par trois en 2019, pour s’élever à environ 181 millions d’euros), a triplé ses pertes, informe le journal Les Echos .

Cela est dû au coût de la croissance, explique la banque dans un communiqué, puisque l’augmentation spectaculaire du nombre de clients – de 3,5 millions début 2019 à 10 millions en décembre 2019, pour atteindre 13 millions fin juillet 2020 – occasionne des frais, notamment via l’émission de nouvelles cartes bancaires. Et à la hausse de ses frais généraux, qui ont quadruplé en 2019, avec 2.261 salariés à la fin de l’année.

La pandémie de coronavirus a aussi impacté la fintech britannique, le confinement ayant entraîné une diminution des transactions par carte.

Née en 2015, Revolut, qui propose des services bancaires et financiers, est installée au Luxembourg depuis juin 2019 .