ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Investissement

La retraite peut se préparer en bitcoin



Les salariés de MicroStrategy auront des bitcoins plein les yeux, à l’heure de la retraite. Leur société, qui a près de 130.000 bitcoins sur une ligne de sa trésorerie, autorise le bitcoin dans les plans d’épargne. (Photo: Shutterstock)

Les salariés de MicroStrategy auront des bitcoins plein les yeux, à l’heure de la retraite. Leur société, qui a près de 130.000 bitcoins sur une ligne de sa trésorerie, autorise le bitcoin dans les plans d’épargne. (Photo: Shutterstock)

L’adoption du bitcoin et des cryptomonnaies se poursuit: cette semaine, aux États-Unis, Fidelity Investments a annoncé avoir convaincu un premier employeur de permettre à ses salariés d’épargner en bitcoin en vue de leur retraite. Une première.

Pâques est passé, mais il est toujours possible d’utiliser l’expression «Ne pas mettre ses œufs dans le même panier». Avec une variante, cette fois: c’est des œufs différents, mais dans le même panier que propose Fidelity Investments.

La société américaine a annoncé cette semaine avoir conclu un premier accord, avec l’entreprise technologique MicroStrategy, pour que ses salariés puissent investir jusqu’à 20% de leur plan d’épargne en bitcoin. Le choix de cette société, convaincue il y a longtemps de l’intérêt du bitcoin, n’est pas innocent: MicroStrategy en a acheté près de 130.000 pour une valeur de 4 milliards de dollars, indique son dernier rapport annuel .

Fidelity, rappelle-t-elle elle-même dans son communiqué de presse , «a commencé son exploration de la technologie blockchain en 2014 avec l’extraction de bitcoins et a lancé en 2018 sa première offre commerciale: Fidelity Digital Assets, une plateforme qui offre la garde et l’exécution des transactions pour les actifs numériques aux investisseurs institutionnels. En 2020, l’activité de gestion d’actifs numériques de Fidelity a lancé un fonds privé de bitcoins qui est actuellement disponible pour les investisseurs accrédités.»

Sa démarche commerciale s’appuie sur l’étude Fidelity Digital Assets  2021 Institutional Investor Digital Assets Study , selon laquelle 30% des investisseurs institutionnels américains interrogés préféreraient acheter un produit d’investissement contenant des actifs numériques. 

Fidelity estime qu’environ 80 millions d’investisseurs individuels américains possèdent actuellement ou ont investi dans des devises numériques.

Cet article est issu de la newsletter hebdomadaire Paperjam Trendin’, le rendez-vous pour suivre l’actualité de l’innovation et des nouvelles technologies. Vous pouvez vous y abonner  en cliquant ici.