PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Roadshow

Retour gagnant de Chine pour la Place



268472.jpg

 Jiayi Zou, vice-ministre des Finances, et Pierre Gramegna ont pu échanger lors d’un déplacement du ministre des Finances en Chine cette semaine. (Photo: Ministère des Finances)

La tournée en Chine des représentants de la place financière luxembourgeoise s’achève sur des notes positives, avec l’inauguration du bureau de représentation de la Bil et le protocole d’accord signé entre la Bourse et China International Capital Corporation.

C’est avec une moisson de bonnes nouvelles que les représentants de la place financière reviennent de leur semaine de mission en Chine.

Du 16 au 20 septembre, Pierre Gramegna , ministre des Finances, et Luxembourg for Finance (LFF), accompagnés de l’ABBL, de l’Alfi, de la Bourse et d’une délégation d’une centaine de professionnels du secteur, se sont déplacés à Pékin, Shanghai et Shenzhen.

Une tournée promotionnelle qui a traditionnellement lieu chaque année. Mais celle-ci marquera les esprits avec la première implantation en Chine d’une banque luxembourgeoise , la Bil.

Pierre Gramegna a estimé que l’ouverture de ce premier bureau «aidera à consolider le rôle que joue le Luxembourg depuis 40 ans comme hub et point d’entrée pour les investissements internationaux entre la Chine et l’Europe».

Rencontres bilatérales

Des journées de conférences étaient organisées par LFF, mais «le plus important consiste dans la tenue de réunions dans chacune des villes visitées», remarque Nicolas Mackel , CEO de Luxembourg for Finance. «C’est lors de ces rencontres que nous pouvons réellement échanger sur les développements possibles pour l’industrie financière», ajoute-t-il.

Ainsi, lors de sa  rencontre bilatérale avec Jiayi Zou , vice-ministre chinoise des Finances, Pierre Gramegna a notamment salué les dernières mesures prises par les autorités chinoises en faveur de l’ouverture des marchés (fin des restrictions sur les quotas d’investissement pour les investisseurs institutionnels étrangers, QFII et RQFII), et souhaité qu’elle se poursuive pour faciliter la distribution des fonds luxembourgeois en Chine.

«Nos interlocuteurs chinois étaient également intéressés pour avoir notre point de vue sur la guerre commerciale avec les États-Unis et sur le Brexit», précise Nicolas Mackel.

Promotion de la Place

La géopolitique n’était cependant pas le sujet majeur de cette tournée de professionnels du secteur: «Nous passons notre temps à rencontrer des institutions que nous essayons de convaincre qu’elles feraient bien de regarder vers le Luxembourg. Certaines ont des projets très concrets», déclare Nicolas Mackel, qui ne livrera pas cette fois-ci le nom du prochain établissement financier à venir s’installer au Grand-Duché...

«Mais les relations avec la Chine ne se limitent pas à la présence de banques chinoises à Luxembourg. Nous les utilisons aussi au bénéfice de la clientèle traditionnelle et de ceux qui promeuvent leurs fonds d’investissement. En effet, un grand nombre de gestionnaires d’actifs occidentaux investissent dans l’économie chinoise via des fonds luxembourgeois», note Nicolas Mackel.

Nouveaux débats

Profitant de la mission de LFF en Chine, la Bourse de Luxembourg a également signé un protocole d’accord avec China International Capital Corporation (CICC), première banque d’investissement en Chine.

La Bourse de Luxembourg a expliqué que l’objectif premier de la coopération consistait à relier les émetteurs chinois à la communauté internationale des investisseurs et à faciliter les investissements transfrontaliers.

Les échanges entre les deux pays se poursuivront le 8 octobre, lors du China Finance Forum à Luxembourg . Au programme notamment: la finance durable, les possibilités de développement pour les fintech luxembourgeoises en Chine (et inversement), et toujours l’accès aux marchés de capitaux chinois.