PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Développement international

La Bil s’implante dans la capitale chinoise



267010.jpg

Inauguration à Beijing. De gauche à droite: Zhu Linan, président de Legend Holdings; Yin Yong, maire de Beijing; Pierre Gramegna, ministre des Finances; et Marcel Leyers, CEO de la Bil. (Photo: Bil)

La Bil vient d’inaugurer un bureau de représentation à Beijing. Une première pour une banque luxembourgeoise, qui doit encore renforcer les liens économiques et commerciaux entre les deux pays.

Quatorze mois après le rachat officiel de la Banque internationale à Luxembourg (Bil) par le groupe chinois Legend Holdings – l’État luxembourgeois conserve 10% du capital –, la banque luxembourgeoise vient d’inaugurer un bureau de représentation à Beijing. Il sera composé de deux personnes.

La présence, cette semaine en Chine, du ministre des Finances, Pierre Gramegna , dans le cadre d’une délégation de Luxembourg for Finance était une belle occasion pour une inauguration officielle. D’autant que l’ouverture d’un bureau dans l’empire du Milieu était une première pour une banque luxembourgeoise.

L’événement marque aussi un pas de plus dans les liens étroits tissés entre les acteurs financiers chinois et luxembourgeois.

Dans un communiqué diffusé ce mardi, la Bil estime «naturel» de poursuivre son expansion vers le marché chinois avec le soutien d’un actionnaire comme Legend Holdings. La banque explique avoir pour ambition de favoriser les échanges ainsi que la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Luxembourg.

Pour Pierre Gramegna, «l’ouverture du bureau de représentation de la Bil à Beijing aidera à consolider le rôle central du Luxembourg en tant que hub pour les investissements internationaux entre la Chine et l’Europe. Avec le soutien de Legend Holdings, actionnaire solide jouissant d’une excellente réputation, je suis convaincu que la Bil pourra attirer les entreprises et investissements chinois en Europe et accompagner les sociétés et investisseurs européens en Chine.»

Pour Luc Frieden , président du conseil d’administration de la Bil et ancien ministre des Finances (CSV), «la forte croissance et l’importance de l’économie chinoise représentent pour notre établissement une belle opportunité de développement à l’échelon mondial».

Mais, dans le même communiqué, il insiste aussi sur le fait que le Luxembourg reste le marché principal de la Bil.

De son côté, Marcel Leyers, le CEO de la banque, précise que le nouveau bureau de représentation dans la capitale chinoise permettra à la Bil d’«apporter un accompagnement personnalisé aux entreprises, entrepreneurs, et particuliers chinois, qui souhaitent investir en Europe et y développer leurs activités».