PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

BILAN ANNUEL

Les résultats des banques en baisse en 2018



236139.jpg

L’Association des banques et banquiers Luxembourg a présenté les résultats annuels de la Place, lundi 29 avril. (Photo: ABBL)

L’Association des banques et banquiers Luxembourg (ABBL) a présenté les résultats du secteur pour l’année 2018, lundi 29 avril. Sans surprise, ils sont en baisse...

Un environnement financier dégradé en fin d’année dernière, une augmentation des charges et une forte hausse des contributions fiscales ne pouvaient aboutir qu’à des résultats en baisse pour le secteur financier.

C’est ce qu’a constaté l’Association des banques et banquiers Luxembourg (ABBL) lors de la présentation des résultats de l'exercice 2018, lundi 29 avril: «L’ensemble des revenus des banques est légèrement en baisse, tandis que les coûts augmentent. Ce qui aboutit à un résultat avant provision en baisse de 8,1%», explique Guy Hoffmann , son président.

Hausse des impôts

Le résultat net, lui, devrait atteindre 3.609 millions d’euros, en baisse de 3%, selon les estimations de l’ABBL. Les impôts font partie des charges qui ont grevé les comptes des banques en 2018. Le secteur bancaire a en effet payé au total 1.859 millions d’euros d’impôts en 2017, selon le dernier relevé du Conseil économique et social. C’est 40% de plus qu’en 2014.

«Le secteur bancaire est un contributeur de premier plan au budget de l’État. L’impact des évolutions nationales et internationales en la matière reste un de nos points d’attention», a déclaré Camille Seillès , secrétaire général et membre du conseil d’administration, lors de la conférence.

Frais généraux en augmentation

Les charges ont également pesé dans les comptes en 2018: les frais de personnel ont ainsi augmenté de 3% à effectif constant, et les frais généraux, de 9,1%. La hausse des frais administratifs est en particulier liée «aux investissements dans de nouvelles infrastructures techniques, ainsi qu’à la mise en conformité réglementaire et comptable», précise l’ABBL dans un communiqué .

Les banques doivent ainsi s’adapter aux nouvelles manières de consommer les services bancaires, et investir pour cela dans les canaux de distribution mobile et internet. Tout en maintenant leur qualité de services en agence.

En parallèle, les établissements financiers ont mobilisé des moyens conséquents pour se conformer aux différentes réglementations, entre autres le RGPD (règlement général sur la protection des données) et la directive Mifid II.

Chiffres-clés 2018 (variation par rapport à 2017)

- Produit net bancaire: 11.686 millions d’euros, -0,6%

- Frais généraux (dont frais de personnel): -6.627 millions d’euros, +6,6%

- Résultat avant provision: 5.059 millions d’euros, -8,1%

- Résultat net (estimation): 3.609 millions d’euros, -3,03%