PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Résultats 2018

BGL BNP Paribas résiste aux taux bas



Geoffroy Bazin se dit satisfait de la performance de BGL BNP Paribas vu le contexte économique difficile. (Photo: Edouard Olszewski)

Geoffroy Bazin se dit satisfait de la performance de BGL BNP Paribas vu le contexte économique difficile. (Photo: Edouard Olszewski)

BGL BNP Paribas a connu une année 2018 positive au niveau de l’activité commerciale. Elle a aussi accru son envergure en banque privée, mais a, par contre, vu son résultat net reculer de 7%.

En poste depuis le mois de juillet 2018 en tant que président du comité exécutif de BGL BNP Paribas, Geoffroy Bazin a, pour la première fois, présenté les résultats annuels de la banque ce jeudi 4 avril . «Des résultats dans l’ensemble satisfaisants dans un contexte compliqué pour le secteur bancaire européen étant donné la faiblesse des taux d’intérêt», a-t-il d’emblée commenté.

L’activité commerciale a poursuivi son développement au cours de l’exercice 2018. Le produit net bancaire progresse de 8% à 1,45 milliard d’euros. Le volume des dépôts a gonflé de 12% alors que les encours moyens de crédits ont grimpé de 8% en un an.

Résultat net en baisse

Seul le résultat net trinque. À 338,9 millions d’euros, il subit une chute de 7,4% en un an (365,8 millions d’euros en 2017). Une baisse que le directeur financier, Carlo Lessel , explique notamment par un changement dans les normes comptables et un changement du périmètre d’activité pris en compte.

«Ce changement joue pour 4% de la baisse du bénéfice», pointe-t-il. Le reste s’explique par des investissements importants, notamment à travers le processus de digitalisation, et l’environnement de marché peu favorable. Les frais de gestion ont ainsi augmenté de 11,8% pour atteindre 764 millions d’euros.

BGL BNP Paribas, qui fête cette année ses 100 ans, a aussi mené une opération d’acquisition d’envergure en 2018 en intégrant les activités de banque privée au Luxembourg de la banque néerlandaise ABN Amro.

«Il s’agit d’une opération très importante qui nous a permis une croissance de 23% de nos actifs sous gestion (+6 milliards d’euros) en wealth management», commente Geoffroy Bazin. «Avec plus de 30 milliards d’euros d’actifs en banque privée, nous faisons figure de leader sur le marché local.» Et il confirme continuer à regarder les opérations encore possibles.

Avec plus de 30 milliards d’euros d’actifs en banque privée, nous faisons figure de leader sur le marché local.

Geoffroy Bazin,  Président du comité exécutif,  BGL BNP Paribas

En termes de dividendes, la banque versera cette année 207,8 millions d’euros à ses actionnaires. L’État luxembourgeois encaissera ainsi 70,67 millions d’euros contre 49,2 millions l’an dernier.

Bientôt Apple Pay

Insistant enfin sur la volonté de BGL BNP Paribas d’être à la pointe de l’innovation pour ses clients, le récent président du comité exécutif a annoncé que sa banque serait la première au Luxembourg à proposer Apple Pay sur son application.

Une intégration qui devrait se concrétiser cet été. «Elle permettra aux propriétaires d’iPhone de régler leurs paiements sans contact à partir de leur smartphone, un mode de paiement qui sera la règle demain.»