COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

LEARNING DESIGNED FOR YOU

Le responsable formation, bâtisseur de compétences



290060.png

Le responsable formation, bâtisseur de compétences (Photo : PwC Academy)

Nos derniers articles ont mis en exergue la composante-clé de «bâtisseur» dans les responsabilités du responsable de formation. Qu’il agisse dans son rôle de concepteur de programmes pédagogiques ou d’accompagnateur dans le développement personnel, le responsable formation est en effet un acteur incontournable dans la mise en œuvre de la stratégie de gestion des Ressources Humaines.

Ancrer les fondations

Avant toute chose, le responsable formation doit déterminer précisément les objectifs de son programme pédagogique. Pour ce faire, «il lui faut aller à la rencontre des acteurs concernés», explique Audrey Grelli, Manager chez PwC’s Academy. «Interroger précisément ces acteurs sur les changements concrets attendus en termes de fonction et de compétences, sur les tâches quotidiennes à effectuer incombant aux collaborateurs au terme de la formation et le savoir-être nécessaire au bon accomplissement de ces tâches. C’est à cette condition que des objectifs pédagogiques concrets et ancrés dans la réalité opérationnelle des participants pourront être définis.»

Effectivement, qui dit besoin de formation sous-entend nécessité d’évolution: par exemple, évolution des connaissances liées à une nouvelle réglementation, évolution du savoir-faire suite à l’implémentation d’un nouvel outil informatique ou d’une nouvelle procédure, évolution du savoir-être suite à de nouvelles responsabilités. Les initiatives de formation sont fréquemment motivées par une évolution du quotidien des apprenants. Il incombe par conséquent au responsable de formation de s’approprier les impacts de ces modifications pour les retranscrire dans son programme pédagogique et construire ainsi un pont entre les compétences d’aujourd’hui et celles requises demain. Une fois cette base clarifiée et approuvée par l’ensemble des parties prenantes du programme pédagogique, les modules de formation peuvent être développés.

Développer brique après brique

Comme souligné lors d’un de nos précédents articles, la fragmentation du contenu pédagogique en plusieurs modules facilite l’adaptation de l’animation à une audience variée. «Souvent, nous sommes face à un groupe de participants dont le niveau initial de connaissances est mixte», souligne Audrey Grelli. «Distinguer différentes briques pédagogiques, chacune de niveau d’expertise cohérent, nous aide à cibler les sous-groupes de participants pour les accompagner au plus près des besoins de développement qui leur sont propres.» Cela permet d’assurer une formation efficace, d’optimiser son impact pour chaque participant et de faciliter ainsi la mise en œuvre des acquis directement sur le poste de travail.

Chaque brique de contenu pourra alors être conçue selon une méthode pédagogique particulière : animation synchrone ou asynchrone, présentielle ou à distance. Enfin, autre avantage non négligeable, la conception modulaire de chaque brique de contenu permet au responsable de formation de mettre en place le programme pédagogique plus efficacement tout en assurant sa cohérence.

Assembler les briques pour personnaliser son plan

Une fois les briques de contenu finalisées, restera à les assembler en fonction des besoins des apprenants. C’est bien dans cette flexibilité que réside l’atout majeur des formations de demain: «S’adapter précisément aux besoins spécifiques de chaque apprenant, qu’il s’agisse de niveau, de méthode pédagogique ou de moment de formation, cela est déjà possible grâce à la digitalisation de la formation, mais on peut aller encore plus loin», souligne Etienne Hirsch, directeur de PwC’s Academy. Combiner les sessions présentielles et les modules e-learning, ajouter des sessions individuelles de suivi ou tutorat, créer des moments de co-développement ou des projets de mise en œuvre encadrés par des mentors, mixer les thématiques pour coller au plus près de la réalité professionnelle de chaque apprenant, tester les connaissances de l’audience en amont de la session et façonner la formation en conséquence… autant de combinaisons possibles que le responsable formation pourra mettre en place au fil des situations propres à chaque employé de l’organisation.

En assemblant et combinant les modules à sa disposition le responsable formation peut mettre en œuvre une individualisation de la formation dans son entreprise. Cette individualisation permet, entre autres, de répondre au souhait croissant des professionnels de se développer au sein de l’organisation qu’ils ont choisi de rejoindre.

Conclusion

Le responsable formation agit de plus en plus en agrégateur, véritable architecte du développement des compétences de l’entreprise. Il peut déployer les solutions les plus adaptées (méthode, niveau, temps…) et accompagner ainsi l’exécution de la stratégie de l’organisation. Dans un écosystème digital, il pourra de plus en plus facilement s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour associer avec toujours plus de pertinence la modularité de ses programmes au référentiel de compétences propre à chaque métier de son organisation.