ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#hubradar

La réalité virtuelle au service des forces de l’ordre



L’entreprise Axon propose des casques de réalité virtuelle aux services de police afin de se mettre dans la peau des personnes atteintes de handicaps ou sujettes à des crises émotionnelles. (Photo: Shutterstock)

L’entreprise Axon propose des casques de réalité virtuelle aux services de police afin de se mettre dans la peau des personnes atteintes de handicaps ou sujettes à des crises émotionnelles. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Banques et assurances: quelle place pour l’IA dans la relation client?

Alors que tous les secteurs s’emparent progressivement de l’intelligence artificielle, l’agence Golem.ai s’intéresse à la place qu’elle occupe dans les stratégies de relation client des secteurs bancaires et assurantiels. Ainsi, selon 91% des personnes interrogées, l’IA permet de faciliter l’accès aux services de la marque et d’améliorer globalement le taux de satisfaction client.

En revanche, 35% d’entre eux considèrent que cette technologie ne permet pas de fidéliser le client, et peut même réduire la confiance qu’il porte dans les services bancaires et assurantiels. Comme attendu, l’IA s’avère être d’une aide précieuse pour optimiser le temps attribué aux tâches administratives (via l’analyse ou la génération automatisée de documents, tels que les devis et comptes-rendus).

Les forces de l’ordre s’entraînent à l’empathie en VR

Axon, entreprise qui fabrique des armes Taser, propose désormais aux services de police des casques et applications de réalité virtuelle afin de se mettre dans la peau des personnes atteintes de handicaps ou sujettes à des crises émotionnelles.

L’objectif de cette formation est d’apprendre aux forces de l’ordre à mieux se contenir et modérer leurs instincts défensifs (en bref, à ne pas sortir leur armement lorsque cela n’est pas nécessaire). Cette initiative prend tout son sens aux États-Unis, au regard d’une étude relayée par le Washington Post et le Guardian révélant les écarts de violences policières envers des populations «noires» ou atteintes de maladies mentales.

Quand l’intelligence artificielle se met à la mode

La technologie sera-t-elle bientôt à la tête des maisons de haute couture? C’est ce que l’on pourrait croire suite à la récente collection de l’entreprise Glitch. Fondée par deux diplômés du MIT, Pinar Yanardag et Emily Salvador, la société propose des robes noires créées à partir d’un logiciel de machine learning.

Si cette innovation bouleverse la manière dont les vêtements sont produits, d’autres entendent bouleverser la manière dont les vêtements sont portés! Il est aujourd’hui possible d’acheter en ligne des pièces entièrement virtuelles qui se superposeront à vos photos sur les réseaux sociaux. Avec un coût d’achat moindre, elles permettraient, par exemple, aux marques de repenser leur relation avec les influenceurs, et à tous de réduire leur empreinte écologique.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR  proposée par le  HUB Institute