LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

bulles de sommeliers

Qu’est-ce que tu bois pour les vacances…?



De gauche à droite: Sébastien Giromini, Niels Toase et Thomas Cléry, testeurs de bonnes bulles en série…  (Design: Sascha Timplan/Maison Moderne) 

De gauche à droite: Sébastien Giromini, Niels Toase et Thomas Cléry, testeurs de bonnes bulles en série…  (Design: Sascha Timplan/Maison Moderne) 

Dis-moi quel champagne tu bois et je te dirai qui tu es... Comment se passer de la joyeuse ivresse du champagne en ces temps de fêtes confinées? Foodzilla a goûté quelques bonnes quilles avec l’Association luxembourgeoise des sommeliers et les deux vous livrent 7 bons plans et quelques mots savants...

C’était une belle tablée, avec plein de place, des gestes barrières respectés et quatre goûteurs expérimentés (ou qui faisaient super bien semblant): Thomas Cléry, sommelier pour les Caves Bernard-Massard et responsable des dégustations pour l’ Association luxembourgeoise des sommeliers ; deux autres membres: Niels Toase, Meilleur sommelier de Luxembourg en 2016 et professeur au Lycée hôtelier de Diekirch, et Sébastien Giromini, sommelier du Barrels au Limpertsberg; et enfin, Paperjam Foodzilla, invité pour la première fois à la dégustation mensuelle de l’institution.

Ça a parlé trains de bulles, bulles crémeuses, sapidité, amertume sur l’avant, sucrosité sur l’arrière, dosage, danger de la facilité pour la jeune génération, nez expressif ou encore rapport qualité/prix... Ça a surtout goûté à l’aveugle 7 champagnes proposés par 7 partenaires luxembourgeois de l’association et dont voici un compte-rendu qui vous aidera, on l’espère, à acheter les bonnes bulles pour fêter, même en comité restreint, ces fêtes si particulières. Attention, c’est parti!

Champagne Pol Roger, «Brut Reserve»

( Caves Bernard-Massard – 40.37€, en promotion à 36.33€ TTC)

Champagne à la robe claire et limpide aux reflets jaune or. Les bulles sont fines et crémeuses.

Au nez: Le vin s’exprime clairement sur de délicates notes crémeuses, de beurre et de brioche. On retrouve l’expression de fruits charnus comme le coing mûr, l’abricot, la poire juteuse et la délicatesse de petits fruits rouges (la fraise et la framboise).

En bouche: L’attaque est franche, nette. C’est un champagne vineux et élégant. D’un point de vue gustatif, on est en ligne avec le nez et on retrouve les fruits du verger bien mûrs. L’acidité est rafraîchissante et offre une jolie finale sur les agrumes, le zeste de citron.

C’est un champagne de gastronomie, élégant et fin, qui saura accompagner une volaille de Bresse crémeuse ou un joli plateau d’huîtres charnues (là, on commence à parler!). Un sans-faute assuré pour séduire famille et amis!

Note indicative: 16/20

Champagne Moussé Fils, Perpétuelle Blanc de noirs, «L’Or d’Eugène»

( Craft et Compagnie – 30€ TTC)

Un vin qui nous surprend par l’intensité de sa robe jaune or. Les bulles sont fines et précises.

Au nez: Le nez est très expressif. Il est dominé par les arômes secondaires, en particulier avec des notes de crème fouettée, de pâtisserie fraîche, de croissant (bravo, on a faim maintenant…). On retrouve la pomme au four, la tatin, et ensuite des notes de zeste de citron qui redonnent intensité et fraîcheur (OK, ça suffit, direction Oberweis!).

En bouche: Le style est frais, précis, croquant. C’est un vin riche et assez dosé en sucre. La mousse est intense, crémeuse. Les saveurs de fruits sont éclatantes, on note en particulier la poire, la pomme Pink Lady (et pas une autre!) et le citron vert. L’équilibre des notes primaires et secondaires fait penser à une jolie tarte au citron meringuée.

Le style, somme toute assez classique, est élégant et raffiné. C’est l’image que l’on peut avoir d’un joli champagne. L’acidité est parfaitement intégrée. C’est un champagne «familial», il plaira à tout le monde et séduira de l’apéritif au dessert.

Note indicative: 16/20

(Et on vous conseille aussi «L’Or Extra» en dégorgement tardif chez Moussé, gros kiff!) 

Champagne Autréau, «Extra Brut Premier Cru»

( La Réserve – 28,40€ TTC)

Un champagne au joli train de bulles présentant une robe jaune or aux reflets argentés.

Au nez: Le nez est intense et gourmand. On décèle rapidement l’intensité du chardonnay, accompagnée de notes délicatement beurrées, pâtissières. Les arômes sont relativement complexes avec des touches de beurre, de noisette, d’amande fraîche. Les fruits sont charnus et pleins de douceur. Une sensation de caresse avec des fruits jaunes bien mûrs.

En bouche: L’expression du fruit est très nette. On trouve la nectarine, la pêche de vigne et l’abricot. L’acidité est rafraîchissante au travers de l’orange sanguine (toute référence au générique de «Dexter» est fortuite). Le vin est frais et croquant, typique des champagnes extra bruts. La bouche est longue et crémeuse avec un peu de peps qu’apporte le zeste de citron vert.

Des notes pures et végétales invitent à l’accompagner, par exemple, d’un fromage de chèvre et sa compotée de rhubarbe. Ou, plus classe, d’un sorbet épinette à la Cyril Molard!

Note indicative: 17/20

Champagne Jean de Villaré, «Brut Blanc de Blancs»

( Vinoteca Boutique – 34,95€ TTC)

Une robe brillante aux reflets argentés pour ce champagne à la couleur jaune or.

Au nez: Le nez est particulièrement intense et expressif. Les arômes sautent au nez tel un uppercut (on commence à sentir l’avancement de la dégustation...)! Les fruits à noyau dominent avec l’abricot, la mirabelle bien mûre, le citron confit. Les notes d’élevage s’expriment sur des notes beurrées et crémeuses relativement intenses. Elles sont soulignées par des notes d’épices, de cannelle et un trait de verveine.

En bouche: L’attaque est franche et massive. Le dosage en sucre est important et semble manquer de fraîcheur. Les notes secondaires apportent beaucoup de douceur et d’onctuosité. Les fruits sont présents avec l’abricot du Roussillon confit, la poire juteuse, la pomme blette. On souligne particulièrement la maturité du fruit. Quelques notes d’évolution avec des arômes de sous-bois.

Un champagne de gastronomie qui accompagnera vos plats de fêtes. Osons les accords décalés avec un os à moelle! Mais oui, osons…

Note indicative: 15/20

Champagne Benoît Lahaye, «Grand Cru Brut Nature»

(Bernard-Massard/Europe Vins – 40,37€ TTC)

La couleur riche et intense est dominée par des reflets or pur («Couleur Loupiac», on improvise!).

Au nez: Les arômes sont francs, nets et intenses. Ils inspirent la pureté. On retrouve les arômes de fruits jaunes mûrs, mais aussi de fruits croquants comme la pomme ou la poire. Une belle fraîcheur s’exprime avec l’acidité et la complexité de la rhubarbe, des épices et une pointe de radis. Les notes secondaires sont beurrées et subtilement toastées.

En bouche: L’équilibre est parfait pour ce vin gourmand et complexe. L’attaque est franche, nette, avec des notes de fleurs blanches, d’acacia. On souligne la structure du vin, qui est à la fois riche et élégant. C’est un champagne de gastronomie qui pourra même être carafé (oui, car on n’a pas peur de carafer du champagne, bien au contraire!). Les fruits jaunes sont soulignés par quelques notes fumées.

C’est un champagne d’exception pour des plats ou des occasions d’exception. Proposez-le avec une viande blanche. Ou, plus osé, avec un homard au cacao!

Note indicative: 17/20

Champagne F-L Vergnon, Blanc de Blancs Grand Cru, «Conversation Brut»

( T&T Art and Wine – 31,50€ TTC)

Un champagne aux bulles fines et élégantes. La robe est pure, pâle, avec de jolis reflets de citron vert.

Au nez: L’expression est pure et élégante, particulièrement fraîche et florale. C’est un vin précis qui s’exprime sur les agrumes, le citron, le citron vert. Des notes de crème fouettée, d’émulsion crémeuse relevée par une touche iodée, saline, qui apporte complexité et fraîcheur.

En bouche: La bouche est précise, franche. L’acidité, dominante et vive, apporte une grande fraîcheur. Elle équilibre parfaitement les notes de fruits mûrs, la pomme Granny Smith, la poire, le tout souligné par le zeste de citron vert. Les notes crémeuses sont aériennes. On retrouve des touches iodées, une sensation d’écume marine rafraîchissante.

Le style est frais et croquant. Ce champagne vous accompagnera de l’apéritif au dessert. Surprenez vos convives avec un omble chevalier (cuisiné, bien sûr).

Note indicative: 17/20

Les trois coups de cœur Foodzilla: Benoît Lahaye, Moussé Fils et Autréau! 

Avec ça, vous êtes briefés! De rien.

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!