LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

tendances

Les nouvelles bulles du champagne



279700.jpg

En Champagne, les bulles se font plus indépendantes, plus internationales et toujours plus vertes. (Design : Eva Pontini / MAison Moderne)

Synonymes de luxe à la française et de tradition séculaire, le champagne et sa région refusent de se reposer sur leurs lauriers et se réinventent aujourd’hui plus que jamais face aux défis du climat et des consommateurs. Alors, quoi de neuf côté bulles?

Des bulles plus vertes

Tout d’abord, le renouveau du champagne et l’évolution vertueuse de son marché passent par une culture plus responsable et durable. L’intégralité de la Champagne vitivinicole s’engage dans ce sens depuis plus de 15 ans, comme en attestait Thibaut Le Mailloux, porte-parole du Comité Champagne, lors d’une présentation lundi matin au restaurant Les Jardins d’Anaïs.

Représentant les intérêts des viticulteurs comme des grandes maisons, le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC) œuvre au quotidien pour favoriser une culture à la fois optimale et respectueuse de l’environnement, mais aussi pour protéger et préserver l’image de l’appellation à travers le monde. Et cette dernière passe naturellement aujourd’hui par des pratiques toujours plus responsables. Ce qui est actuellement le cas, selon Thibaut Le Mailloux: réduction des intrants, espacement des vignes, allègement de la bouteille de champagne de référence, utilisation de bois durable pour les vignes, projets de transport vert... Un large éventail d’actions techniques, logistiques et artisanales aurait permis de réduire de 14% le bilan carbone du secteur entre 2003 et 2018, avec un objectif de -75% d’ici 2050.

Sans oublier que des bulles plus vertes, ce sont aussi des initiatives permettant de préserver et de stimuler la biodiversité dans les vignes, de recycler 100% des eaux utilisées pour leur production et de revaloriser tous les sous-produits créés en huiles, alcools de bouche ou encore en carburant vert...

Des bulles d’auteur

La semaine dernière, c’est Martin Cubertafond, consultant en stratégie et maître de conférence sur le marché mondial du vin à Sciences Po Paris, qui est venu parler du champagne, de sa place et de son image dans le monde à la Vinoteca, sur invitation de Craft et Compagnie.

Il y a confirmé une tendance déjà observée depuis quelques années: sur un marché global des vins effervescents où le champagne peu cher recule au profit, par exemple, du très tendance prosecco, c’est le luxe de l’artisanat et de la rareté qui prend petit à petit le pas sur le luxe de la marque. Les champagnes «d’auteur» et leurs artisans viticulteurs ont le vent en poupe chez les gourmets. Ils accèdent aux grandes tables étoilées où ils représentent la Champagne nouvelle, authentique, passionnée.

Si cette tendance très enthousiasmante résulte d’un grand respect des terroirs, du raisin, du vin et de la vinification et est portée à bras-le-corps par une jeune génération hyper impliquée – représentée à la Vinoteca ce matin-là par Aurélien Gerbais et Raphaël Bérêche, fondateur du Printemps du Champagne –, elle ne représenterait cependant qu’une petite niche selon le CIVC. Mais les faits sont là: les sommeliers luxembourgeois comme les tables étoilées internationales tombent en amour pour ces cuvées indépendantes exceptionnelles.

279706.jpg

Les cuvées indépendantes d’exception ont le vent en poupe sur les grandes tables. Patricia Pitsch - Maison Moderne 

Des «international bubbles»

Le champagne à l’international, lorsque près des trois quarts de sa production sont dédiés à l’export, ce n’est pas nouveau. Ce qui l’est par contre, c’est une volonté des consommateurs et professionnels d’apprendre à connaître le champagne ou – encore mieux – de «s’y connaître» en champagne.

C’est probablement la raison qui a poussé le Comité Champagne à lancer d’ici début 2020 un MOOC champagne, à savoir un cours d’e-learning certifié par l’interprofession. Après un cours en ligne obligatoire et gratuit, l’aspirant «champagne specialist» pourra effectuer un stage en exploitation organisé en partenariat avec une école viticole de Champagne, celle-ci délivrant le Graal final aux étudiants méritants...

Enfin, la Champagne mise aussi sur la promotion de l’œnotourisme haut de gamme dans les années à venir, notamment auprès des marchés porteurs comme l’Australie, le Japon, les États-Unis ou... la Belgique!

Où trouver du bon champagne à Luxembourg:

Craft et Compagnie, www.craftetcompagnie.com (commandes, box «découvertes»...)

Vinoteca – Bar à vin – 6, rue Wiltheim à Luxembourg (Centre-ville), www.barvinoteca.lu (dégustations sur place, champagne d’auteur du mois mis en avant...)

Les Jardins d’Anaïs – 2, place Sainte-Cunégonde à Luxembourg (Clausen), www.jardinsdanais.lu (restaurant étoilé avec une belle sélection de bulles, dont quelques jolies cuvées du champagne de la maison Soutiran)

Sommellerie de France – 68, route de Diekirch à Walferdange, tél.: 33 66 78 (belle sélection parmi les grandes maisons de qualité, comme De Venoge et sa cuvée des Princes...)