PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

101.857

Le plus gros mouvement de bitcoins de l’Histoire



Selon des observateurs, le plus gros mouvement de bitcoins de l’Histoire serait l’œuvre de Bitstamp, qui les a séparés en deux nouveaux portefeuilles. (Photo: Shutterstock)

Selon des observateurs, le plus gros mouvement de bitcoins de l’Histoire serait l’œuvre de Bitstamp, qui les a séparés en deux nouveaux portefeuilles. (Photo: Shutterstock)

101.857 bitcoins – pour une valeur de près d’un milliard de dollars – ont été «bougés», fin juin. Ceux de Bitstamp, la plateforme d’échange sous licence luxembourgeoise qui appartient à un milliardaire coréen, affirment les observateurs.

Jamais autant de bitcoins n’avaient changé d’adresse en une seule fois. Le 27 juin, le robot spécialisé dans les mouvements de la monnaie cryptée Bitcoin Block Bot a annoncé un déplacement de 101.857 bitcoins – le plus gros portefeuille privé du monde – vers deux autres portefeuilles: 5.000 bitcoins sur le premier, créé le 1er avril pour un montant de 45,8 millions de dollars, et 96.857 bitcoins sur le second, pour une valeur de 887,4 millions de dollars.

Selon une source, citée par Decrypt, ces bitcoins appartiennent à Bitstamp, la fintech qui a, depuis 2016, une licence d’établissement de monnaie électronique au Luxembourg .

On ignore la finalité de ce mouvement spectaculaire. Et Bitstamp, sollicité par Paperjam, n’a pas donné suite à nos demandes de renseignements.

Depuis fin octobre 2018 , la fintech appartient à la société belge NXMH, qui détient 3 milliards d’euros sous assets et qui s’est spécialisée dans l’acquisition de sociétés pour des montants de 50 à 200 millions d’euros.

Dirigée par le Coréen Jong Hyun Hong depuis Bruxelles, NXMH est en réalité le family office européen du milliardaire coréen Jung-Ju Kim. Le fondateur de la société de jeux vidéo Nexon est le troisième homme le plus riche de Corée, avec une fortune estimée à 10,4 milliards de dollars, selon Forbes .

À l’instar de la mythologie des start-up, Bitstamp est née dans un garage, en 2011. Si Damian Merlak, qui avait disparu du paysage depuis 2015, a vendu ses 30% à NXMH, l’autre cofondateur, Nejc Kodric, est resté le CEO de Bitstamp après sa vente, en cash, aux Coréens. Il détient encore 10% des parts.