POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Anniversaire

La Philharmonie a soufflé ses 15 bougies



Un concert spécial a été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno, et en présence de Sam Tanson (Déi Gréng), ministre de la Culture. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

Un concert spécial a été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno, et en présence de Sam Tanson (Déi Gréng), ministre de la Culture. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

La Philharmonie a fêté ses 15 ans d’existence lors d’une soirée particulière le 25 juin.

Il y a 15 ans, la Philharmonie ouvrait ses portes pour la première fois. Depuis, des artistes de renommée mondiale ont investi sa scène et deux millions de visiteurs y ont été accueillis.

Cet anniversaire est célébré dans des conditions particulières du fait de la crise sanitaire du Covid-19 .

Le festival Fräiraim prévu à cette occasion a dû être reporté, mais un concert spécial a néanmoins été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno, et en présence de Sam Tanson (Déi Gréng), ministre de la Culture.

L’orchestre a joué la «Symphonie nº1» de Brahms, et le troisième entracte de «Rosamunde», de Schubert.

Sous la direction de Gustavo Gimeno, l’orchestre a joué la «Symphonie nº1» de Brahms, et le troisième entracte de «Rosamunde», de Schubert. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

1 / 10

Un concert spécial a été donné pour les 25 ans de la Philharmonie, en présence de Sam Tanson (Déi Gréng), ministre de la Culture. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

2 / 10

La Philharmonie a fêté ses 15 ans d’existence lors d’une soirée particulière le 25 juin. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

3 / 10

La Philharmonie a fêté ses 15 ans d’existence lors d’une soirée particulière le 25 juin. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

4 / 10

La Philharmonie a fêté ses 15 ans d’existence lors d’une soirée particulière le 25 juin. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

5 / 10

Un concert spécial a été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

6 / 10

Un concert spécial a été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

7 / 10

Un concert spécial a été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

8 / 10

Un concert spécial a été donné le 25 juin par l’Orchestre philharmonique du Luxembourg (OPL), sous la direction de Gustavo Gimeno. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

9 / 10

La Philharmonie a fêté ses 15 ans d’existence lors d’une soirée particulière le 25 juin. (Photo: Philharmonie Luxembourg / Alfonso Salgueiro)

10 / 10

Trois concerts sont prévus avant la pause estivale: le 2 juillet ( Alena Baeva/Vadym Kholodenko ), le 9 juillet ( OPL, avec Gustavo Gimeno ), et le 16 juillet ( Francesco Tristano ).

Et la programmation de la saison 2020/2021 a, quant à elle, déjà été présentée, avec quelques belles têtes d’affiche.

En 2019, Paperjam avait pu découvrir les coulisses de la Philharmonie. À l’occasion de cet anniversaire, nous vous faisons à nouveau partager quelques clichés, pris le 6 mars lors d’une journée de préparation à une représentation, et publiés dans l’édition d’avril 2019 de Paperjam .

Les répétitions sont l’occasion d’apporter les derniers ajustements à la partition du soir et aux intentions, quelques heures à peine avant la performance. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

1 / 19

Dans les coulisses de la Philharmonie le 6 mars, lors d’une journée de préparation à une représentation.  (Photo: Anthony Dehez/Archives)

2 / 19

Dans les coulisses de la Philharmonie le 6 mars, lors d’une journée de préparation à une représentation.  (Photo: Anthony Dehez/Archives)

3 / 19

Les répétitions sont l’occasion d’apporter les derniers ajustements à la partition du soir et aux intentions, quelques heures à peine avant la performance. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

4 / 19

La réputation de Gustavo Gimeno à l’international n’est plus à faire. Il prendra en 2020 la direction du Toronto Symphony Orchestra, en plus de celle de l’OPL dont il s’occupe depuis 2015. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

5 / 19

Les répétitions sont l’occasion d’apporter les derniers ajustements à la partition du soir et aux intentions, quelques heures à peine avant la performance. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

6 / 19

Dans les coulisses de la Philharmonie le 6 mars, lors d’une journée de préparation à une représentation.  (Photo: Anthony Dehez/Archives)

7 / 19

La salle du Grand Auditorium est nettoyée et préparée pour accueillir le public. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

8 / 19

Les répétitions sont l’occasion d’apporter les derniers ajustements à la partition du soir et aux intentions, quelques heures à peine avant la performance. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

9 / 19

Dans les coulisses de la Philharmonie le 6 mars, lors d’une journée de préparation à une représentation.  (Photo: Anthony Dehez/Archives)

10 / 19

Dans les coulisses de la Philharmonie le 6 mars, lors d’une journée de préparation à une représentation.  (Photo: Anthony Dehez/Archives)

11 / 19

Le costume de rigueur est ajusté, l’esprit se vide. Chacun se prépare à sa manière dans les loges, avant de monter sur la scène de la Philharmonie. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

12 / 19

Le costume de rigueur est ajusté, l’esprit se vide. Chacun se prépare à sa manière dans les loges, avant de monter sur la scène de la Philharmonie. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

13 / 19

Le costume de rigueur est ajusté, l’esprit se vide. Chacun se prépare à sa manière dans les loges, avant de monter sur la scène de la Philharmonie. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

14 / 19

Jusqu’à la dernière minute, les musiciens de l’OPL répètent et ajustent leurs instruments en backstage. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

15 / 19

Jusqu’à la dernière minute, les musiciens de l’OPL répètent et ajustent leurs instruments en backstage. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

16 / 19

En régie, les techniciens scrutent le Grand Auditorium sous tous les angles afin de s’assurer du bon déroulé de la performance. Chaque composante visuelle et technique concourt au succès de l’événement. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

17 / 19

Pendant les répétions, le «monsieur Musique Classique» français, Jean-François Zygel, n’hésite pas à improviser au piano. Pour le plus grand plaisir des élèves du Conservatoire de la Ville de Luxembourg présents! (Photo: Anthony Dehez/Archives)

18 / 19

La baguette de Gustavo Gimeno et les 90 musiciens n’auront de cesse de faire s’envoler les «Symphonic Dances» de Rachmaninov pendant les deux heures de représentation. Puis, improvisation de Zygel. Ovation du public. (Photo: Anthony Dehez/Archives)

19 / 19