COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

Investissements & ETF

Perspectives sur les marchés émergents en 2019



228545.png

Perspectives sur les marchés émergents en 2019 Lyxor ETF

Après une année 2018 difficile, la confiance est revenue sur les marchés émergents depuis le début de l'année, engendrant le retour des capitaux. À quoi peut-on s’attendre pour le reste de l’année? Lyxor ETF vous propose de faire le point.

La détente des relations commerciales, le renoncement presque synchronisé des banques centrales au durcissement des politiques et la faiblesse du dollar ont été jusqu’ici les principaux moteurs de performance et de flux de capitaux sur les marchés émergents. Pour le moment du moins, nous ne voyons pas ces conditions changer.

L’environnement semble donc favorable aux actions, mais certaines régions offriront sans doute plus d’opportunités que d’autres et il convient donc de rester sélectif. Les spécificités individuelles de chaque marché conduiront à des rendements différents et divergents d’un pays et d’une région à l’autre.

Côté obligataire, nous tablons sur un soutien plus important de la plupart des banques centrales émergentes. Tant que les prévisions relatives au niveau des taux américains restent modestes, les conditions de financement externe plus favorables devraient donner un peu plus de marge de manœuvre aux pays sensibles aux cours réels des devises ou fortement endettés à l'extérieur. La baisse des pressions inflationnistes permettra aussi de réduire nettement les taux. Les obligations en devises locales et libellées en dollar devraient tirer parti de cette situation pendant un certain temps.

Toutefois, la fenêtre d’opportunité pourrait se refermer relativement rapidement : les relations commerciales resteront sujettes à controverses, et le bras de fer qui se joue actuellement entre les États-Unis et la Chine est loin d’être terminé. Enfin, le resserrement des conditions de liquidité finira par peser sur la performance à plus long terme.

Nos perspectives pour les marchés actions par pays et régions :

Perspective optimiste pour les marchés émergents asiatiques

Les marchés émergents asiatiques sont notre région favorite pour les actions en raison de la politique accommodante de la Fed, du cessez-le-feu dans la guerre commerciale et de l’attitude moins dure de la Chine en matière de désendettement. Un cycle américain plus long, se poursuivant au-delà du premier semestre, serait également favorable. La croissance des bénéfices et les valorisations sont attrayantes.

Chine : l’escalade des tensions commerciales, la baisse du yuan et le processus de désendettement ont pesé lourdement sur les actions chinoises l'an dernier. La croissance ralentit mais elle reste toutefois deux fois plus rapide qu’aux États-Unis et trois fois plus rapide que dans le reste du monde développé! La Chine est aussi l’une des rares grandes économies ayant la capacité d’assouplir encore sa politique budgétaire, comme l’ont prouvé les annonces récentes. Le potentiel de hausse est énorme à long terme pour autant que le modèle continue d’évoluer vers une croissance durable. Les valorisations semblent également raisonnables.

Inde : l’Inde a elle aussi beaucoup à offrir. Les élections parlementaires du mois de mai et les tensions concernant le Cachemire pourraient représenter des obstacles à court terme, mais les avantages structurels restent inchangés. Les bénéfices des entreprises progressent, et la normalisation des résultats des sociétés financières devrait se poursuivre. Croissance et réendettement des entreprises devraient définir les cinq prochaines années, et cette combinaison devrait permettre d’améliorer la performance des cours. Les flux domestiques ont également apporté un soutien majeur. Ils ont en effet contribué à réduire la volatilité, la sensibilité aux autres marchés émergents ainsi que les pertes. Nous pensons que les actions indiennes devraient être une composante clé des portefeuilles émergents à l’avenir.

Indonésie : la croissance bénéficiaire reste solide et les élections à venir devraient se dérouler sans trop de difficultés, de sorte que nous restons optimistes. La sensibilité limitée aux cours du pétrole et du yuan offre une croissance à un prix abordable. La stabilité actuelle devrait soutenir des afflux de capitaux étrangers à destination des actions et des obligations.

Malaisie : les indicateurs macros sont en cours de stabilisation. Le pays bénéficie également du redressement des cours des matières premières, qui s'est traduit par une augmentation des exportations. Les valorisations restent toutefois proches de la moyenne, malgré la nette sous-performance des autres valeurs asiatiques ces 12 derniers mois, ce qui pourrait limiter les gains potentiels.

Corée : en dépit de leur rebond récent, les actions coréennes devraient continuer de sous-performer les actions asiatiques, notamment sous l'effet des révisions de bénéfices à la baisse attendues dans le secteur technologique.

Taïwan : les perspectives sont tout décourangeantes pour les actions taïwanaises. Les valorisations restent légèrement supérieures à la moyenne, et seule une amélioration dans le secteur technologique pourrait redynamiser les cours, ce qui ne semble pas probable pour le moment.

Un avis neutre sur l’Amérique latine...

L’incertitude politique sera déterminante et devrait nuire aux rendements, notamment après les élections au Brésil et au Mexique. Ces deux pays sont très sensibles à l’évolution des taux d’intérêt américains et du dollar, ce qui les rend vulnérables face aux pics de volatilité.

Brésil : un retour à la réalité est probable, dès lors que la forte relance observée au deuxième semestre 2018 s'essouffle, d’autant plus que les investisseurs ont besoin de nettement plus de clarté quant au processus de réforme. Les cours intègrent déjà le soutien à long terme du programme politique plus favorable au marché. Compte tenu de la faible croissance du PIB, nous ne nous attendons pas à une forte croissance des entreprises.

Mexique : les perspectives sont incertaines, dès lors que le nouveau dirigeant est résolument de gauche. La détérioration des perspectives commerciales et le resserrement des conditions de financement devraient peser sur la demande, mais des investissements publics plus importants pourraient pousser la croissance dans certains secteurs. Les valorisations peu élevées devraient conférer un intérêt tactique à ce marché.

.... et l’EMEA

Russie : l’escalade des tensions avec les États-Unis provoque une volatilité persistante. La réaction positive des cours du pétrole à l’accord de baisse de la production conclu par l’OPEP+ devrait apporter un soutien, mais la possibilité de sanctions plus dures des États-Unis pèse sur la perspective à long terme. Malgré les valorisations peu élevées, la prudence est de mise.

Pologne : la demande interne, la consommation et la croissance des investissements devraient rester solides, mais les bénéfices des entreprises sont en baisse sous l’effet d’une concurrence accrue et de pressions sur les coûts. Les projets de relance budgétaire préélectorale sont susceptibles d'apporter un certain soulagement, mais l’approche des élections en 2020 pourrait engendrer une plus grande volatilité.

Si vous êtes un investisseur professionnel, nous vous invitons à découvrir la gamme d’ETF actions et dette émergentes de Lyxor.

Retrouvez l’intégralité de Investissements & ETF

Informations importantes

Conflit d’intérêt

Le contenu de cette page reflète les vues, opinions et recommandations de la recherche cross-asset de Lyxor Asset Management ("LAM") et des analystes et stratégistes de la recherche ETF de Lyxor International Asset Management ("LIAM"). Dans la mesure où cette recherche recouvre des idées d’investissement fondées sur des vues macroéconomiques de conditions de marchés ou de valeur relative, elle peut être différente des opinions et recommandations fondamentales de la recherche cross-asset et de la recherche ETF présentées dans les rapports de recherche sur des secteurs ou entreprises produits par la recherche cross-asset ou la recherche ETF, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LAM, LIAM et de leurs filiales. Les analystes et/ou stratégistes de la recherche cross-asset Lyxor et de la recherche ETF consultent périodiquement les équipes commerciales et les équipes de gestion de LIAM ou LAM à propos d’informations sur le marché, incluant, mais ne se limitant pas, à l’établissement des cours, des niveaux de spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices actions, obligataires et sur matières premières. Les tables de négociation peuvent négocier ou avoir négocié en tant que principal sur la base de vues et rapports des analystes de recherche. Lyxor a des politiques et procédure de recherche obligatoires qui sont raisonnablement conçues pour (i) s’assurer que les faits présentés dans les rapports de recherche sont fondés sur des informations fiables et (ii) pour éviter la diffusion sélective et non appropriée de rapports de recherche. En outre, les analystes de recherche reçoivent une rétribution sur la base, en partie, de la qualité et de la précision de leur analyse, des retours formulés par les clients, de facteurs concurrentiels et de l’ensemble des revenus de LIAM ou LAM, inclus les revenus des frais de gestion, des frais de conseil en gestion et des commissions de distribution.

Ce document est destiné exclusivement à des investisseurs agissant pour compte propre et appartenant à la classification « contreparties éligibles » ou « clients professionnels » au sens de la directive 2014/65/EU relative aux marchés d’instruments financiers.

Ce document est de nature commerciale et non règlementaire. Avant tout investissement dans ce produit, les investisseurs sont invités à se rapprocher de leurs conseils financiers, fiscaux, comptables et juridiques. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

Les UCITS ETFs Lyxor sont des fonds français ou luxembourgeois, agréés respectivement par l’Autorité des marchés financiers ou la Commission de Surveillance du Secteur Financier, et dont les parts ou actions sont autorisées à la commercialisation dans plusieurs pays européens (les Pays de Commercialisation) conformément à l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. Lyxor International Asset Management (LIAM) recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « Profil de risque » de la documentation produit (prospectus et DICI, le cas échéant). Le prospectus en français (pour les UCITS ETFs français) ou en anglais (pour les UCITS ETFs luxembourgeois),  ainsi que le DICI dans les langues des Pays de Commercialisation sont disponibles gratuitement sur www.lyxoretf.com ou sur demande auprès de client-services-etf@lyxor.com .

La composition actualisée du portefeuille d’investissement des UCITS ETFs Lyxor est mentionnée sur le site www.lyxoretf.com . En outre la valeur liquidative indicative figure sur les pages Reuters et Bloomberg du produit et peut également être mentionnée sur les sites internet des places de cotation du produit. Les UCITS ETFs font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité du produit en bourse, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique. Les parts ou actions de l’OPCVM coté («UCITS ETF») acquises sur le marché secondaire ne peuvent généralement pas être directement revendues à l’OPCVM coté. Les investisseurs doivent acheter et vendre les parts/actions sur un marché secondaire avec l’assistance d’un intermédiaire (par exemple un courtier) et peuvent ainsi supporter des frais. En outre, il est possible que les investisseurs paient davantage que la valeur nette d'inventaire actuelle lorsqu'ils achètent des parts /actions et reçoivent moins que la valeur nette d'inventaire actuelle à la revente.

Ces produits comportent un risque de perte en capital. Leur valeur de remboursement peut être inférieure au montant investi. Dans le pire des scénarii, les investisseurs peuvent perdre jusqu’à la totalité de leur investissement. Il n’y a aucune garantie que l’objectif du fonds soit atteint. Le fonds peut ne pas toujours être en mesure de répliquer parfaitement la performance de(s) (l’) indice(s)

Les indices et marques utilisées dans ce document sont la propriété intellectuelle des sponsors d’indices et leur utilisation est soumise à licence. Les UCITS ETFs Lyxor ne bénéficient pas, de quelque manière que ce soit, du parrainage, du soutien ou de la promotion des sponsors d’indices, qui n’assument aucune responsabilité en lien avec ces produits.

Les indices ne sont ne parrainés, ni approuvés, ni vendus par Société Générale ou LIAM. Ni Société Générale ni LIAM n’assumeront une quelconque responsabilité à ce titre.

Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas enregistrées en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le U.S. Securities Act) et ne peuvent être ni offertes, ni cédées, ni transférées, ni transmises, ni attribuées aux Etats-Unis d’Amérique ou à tout ressortissant américain (US Person) tel que ce terme est défini par la Réglementation S de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (Regulation S of the US Securities Act). Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas offertes à des US Persons. Les parts ou actions des UCITS ETFs seront offertes uniquement en dehors des États-Unis d’Amérique à des personnes n'étant pas des ressortissants américains (non-US Persons).

Aux fins des présentes, une US Person désigne, mais sans s’y limiter, toute personne physique résidant aux États-Unis d’Amérique, toute entité organisée ou constituée en vertu du droit des États-Unis d’Amérique, certaines entités organisées ou constituées en dehors des États-Unis d’Amérique par des ressortissants américains, ou tout compte détenu au profit d'un tel ressortissant américain.

Ce document ne constitue, de la part de Société Générale, LIAM ou l’une de leur filiale, ni une offre, ni la sollicitation d’une offre en vue de l’achat ou de la vente du produit qui y est décrit.

​Lyxor International Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2014/91/EU) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel.