POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Classement henley

Le passeport luxembourgeois perd en attractivité



297745.jpg

Les ressortissants luxembourgeois peuvent arriver sans visa dans quasiment tous les pays du monde. (Photo: Shutterstock)

Le passeport au Roude Léiw donne accès à 187 destinations sans visa, plaçant le Grand-Duché à la cinquième place du classement mondial Henley.

Le Japon occupe depuis trois ans la première place du podium, fort de 191 pays accueillant ses ressortissants sans exiger de visa, d’après  ce classement annuel  s’appuyant sur les données de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Singapour suit de près, avec 190 destinations sans visa, devant la Corée du Sud et l’Allemagne.  Troisième en 2019 , le Luxembourg redescend à la cinquième place. Son meilleur classement – deuxième position – date de 2013, et le pays oscille depuis entre la troisième et la sixième place.

Ce classement reflète surtout l’écart entre les ressortissants les plus libres de voyager, en particulier asiatiques, et les plus mal lotis. Les passeports émis par l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, le Pakistan, la Somalie ou encore le Yémen sont acceptés sans visa par moins de 34 pays.

«Une corrélation évidente entre exemption de visa et liberté d’investissement»

«Les détenteurs d’un passeport japonais peuvent accéder à 165 destinations de plus que les ressortissants afghans», note Christian H. Kaelin, président de Henley & Partners. «Les analyses de nos données historiques révèlent que cet important écart de mobilité mondiale est le plus frappant depuis la création de l’indice en 2006.»

«Il existe une corrélation évidente entre l’exemption de visa et la liberté d’investissement, par exemple», analysent, de leur côté, les chercheurs en sciences politiques Uğur Altundal (université de Syracuse) et Omer Zarpli (université de Pittsburgh), dans un texte repris par le  Rapport sur la mobilité mondiale  accompagnant le classement Henley. «De même pour la liberté de commerce, les États européens tels que l’Autriche, Malte et la Suisse, qui ont un environnement propice aux affaires, ont tendance à bien se classer en ce qui concerne la puissance des passeports. De la même manière, en utilisant l’indice des libertés humaines, nous avons observé une forte corrélation entre les libertés individuelles telles que l’identité, l’association et l’expression, et la liberté de circulation.»