POLITIQUE & INSTITUTIONS
INSTITUTIONS

mobilité frontalière

Le chantier de l'E411 dans les temps



232459.jpg

Les travaux en cours depuis de longs mois ne facilitent pas la vie de milliers de travailleurs frontaliers. (Photo: Sofico)

Malgré une météo froide, les délais des travaux sur l’E411 à Sterpenich sont pour le moment respectés. Soulagement pour les frontaliers: le chantier, confirme la Sofico, devrait bien être terminé à la fin du mois d’avril.

C’est une bonne nouvelle: aucun retard n’est à déplorer sur le chantier de l’E411 à Sterpenich, qui se prolonge au Luxembourg par l’A6 .

Les opérations en cours depuis la mi-mars consistent en la pose des couches de roulement sur toute la largeur des voies. Pour cela, il faut cependant une météo clémente, avec des températures nettement positives sur une certaine période de temps. Or, ces derniers jours, le mercure a de nouveau chuté dans les thermomètres.

La Sofico, gestionnaire des infrastructures en Wallonie, confirme cependant que les températures plus froides n’ont pas eu d’impact sur le chantier.

«La fin des travaux reste fixée au 30 avril», indique l’administration wallonne. Ce dont se féliciteront les nombreux frontaliers qui doivent composer avec une circulation difficile, même durant les congés scolaires.

Pour rappel, ces travaux importants consistent en la réfection d’une autoroute qui n’avait plus été réhabilitée depuis 30 ans, et sur laquelle passent chaque jour 10.000 poids lourds et 40.000 voitures. 

Covoiturage dès le mois de mai

Divers aménagements ont aussi été prévus afin de faciliter le covoiturage sur la bande d’arrêt d’urgence (du moins jusqu’à la frontière luxembourgeoise).

Celle-ci sera accessible à tout véhicule comprenant au moins trois personnes à son bord, à une vitesse maximale de 50km/h et cela en cas d’embouteillage.

Vingt zones de refuge ont été installées pour les véhicules en détresse. «Le contrôle se fera via des caméras qui permettront de s’assurer de la présence de trois personnes dans la voiture», indique le cabinet du ministre wallon Carlo Di Antonio.

Elles vont être installées dans les prochains jours afin que la bande de covoiturage soit accessible dès le début du mois de mai.