POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Entre Arlon et Luxembourg

La E411 restera à deux voies



flot_de_voitures_licence_cc.jpeg

Il n’est nullement question aujourd’hui, pas plus que demain, d’élargir la liaison Arlon-frontière luxembourgeoise sur la E411. (Photo: Licence C.C.)

Le ministre wallon des Travaux publics écarte tout projet d’élargissement de l’autoroute reliant Arlon à la frontière luxembourgeoise.

Tout comme du côté français avec l’A31 entre Thionville et la frontière luxembourgeoise, le projet d’une mise à trois voies de l’autoroute E411 entre Arlon le Grand-Duché en fait également rêver certains du côté belge.

Dernier en date, le député Josy Arens – par ailleurs bourgmestre de la commune d'Attert– a sondé le ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot, pour savoir si un tel projet figurait dans ses cartons, ce à quoi l’intéressé a répondu par un «niet» catégorique.

Pour se justifier, ce dernier a tout d’abord indiqué que pour réaliser ce passage de 2x2 à 2x3 bandes, comme on dit en Belgique, il faudrait qu’un projet similaire soit mené au Luxembourg entre la frontière et la capitale, projet qui ne figure dans aucun agenda.

Et Maxime Prévot d’insister auprès de Josy Arens pour lui rappeler que l’approche grand-ducale en matière de mobilité vise aujourd’hui, et demain sans doute plus encore, à favoriser l’utilisation des transports en commun – dont notamment le train – plutôt que celle de la voiture, aussi bien pour les résidents que pour les travailleurs frontaliers.