LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Cinéma

Pas de Bafta pour les Luxembourgeois



Les récompenses du cinéma britannique se tenaient dimanche soir, malgré le décès, vendredi, du Prince Philip.   (Photo: Shutterstock).

Les récompenses du cinéma britannique se tenaient dimanche soir, malgré le décès, vendredi, du Prince Philip.   (Photo: Shutterstock).

Le film d’animation «Wolfwalkers» (Mélusine Productions) et le documentaire «Collective» (Samsa Film) n’ont pas été sacrés dimanche soir à Londres.

15 jours avant les Oscars aux États-Unis, la Grande-Bretagne tenait, ce dimanche, sa cérémonie de récompenses liées au cinéma, les Bafta («British Academy of Film and Television Arts»). Un événement maintenu malgré le décès du Prince Philip, le mari de la Reine Elisabeth II, vendredi, et qui a eu lieu dans un Royal Albert Hall sans public en raison de la pandémie. On peut noter que le Prince William avait, logiquement, annulé l’intervention qu’il était censé faire sur la scène londonienne.

Et comme lors des Golden Globes voici quelques semaines, le grand gagnant se nomme «Nomadland». La Chinoise Chloé Zhao l’a, en effet, emporté dans la catégorie Meilleur réalisateur et son «road-movie», toujours visible sur les écrans luxembourgeois, a été sacré Meilleur film. Sans oublier que son actrice principale, l’Américaine Frances McDormand, a été sacrée Meilleure actrice.

C’est un zéro sur deux

Côté luxembourgeois, on retiendra que nos deux coproductions présentes n’ont pas été couronnées. Du côté du Meilleur film d’animation, si «Wolfwalkers» (Mélusine Productions) faisait bien partie des trois nommés, c’est bien «Soul», de chez Pixar, qui est reparti avec la statuette. Tandis que pour le Meilleur documentaire, «Collective» (Samsa Film) a été coiffé au poteau par le documentaire sud-africain «La Sagesse de la pieuvre».