LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Infrastructure

Fort Neipperg, modèle pour les futures rénovations



282760.png

La façade du parking du Fort Neipperg a été retravaillée et assure une plus grande transparence entre intérieur et extérieur. (Photo: Ville de Luxembourg)

Le parking du Fort Neipperg a rouvert lundi 4 novembre après un peu plus d’un an et demi de travaux consacrés à sa rénovation.

Le parking du Fort Neipperg a fait peau neuve, 35 ans après sa première ouverture en 1983. Sa rénovation était devenue nécessaire, car la structure en béton armé avait souffert au fil des années, la toiture n’était plus étanche et les installations techniques et sécuritaires ne correspondaient plus aux standards.

La Ville de Luxembourg a ainsi confié au bureau WW+ ce travail de rénovation, les architectes s’étant entourés de RW Consult (ingénieurs structure), Goblet Lavandier & Associés (ingénieurs génie technique) et Eneco Ingénieurs-Conseils (dépollution) pour mener à bien les travaux nécessaires à cette remise à niveau qui a coûté près de 21 millions d’euros.

Un programme élargi

Le projet consistait en une rénovation et une modernisation du parking sur plusieurs points, mais également un élargissement du programme avec, entre autres, l’introduction d’un espace réservé à l’exploitation d’une brasserie qui devrait ouvrir d’ici quelques mois.

Les entrées ont également été revues: en plus des deux entrées piétonnes déjà existantes qui ont été rénovées, une troisième entrée pour piétons a été créée rue du Chemin de fer pour garantir un meilleur accès vers Bonnevoie et les quais de la gare centrale.

Tout est fait pour offrir un maximum de lumière naturelle et augmenter le sentiment de sécurité. C’est ainsi que les éléments d’entrée et les cages d’escaliers sont devenus vitrés pour plus de transparence. Par ailleurs, des locaux sanitaires, uniquement accessibles grâce à un ticket de parking, ont été créés.

282763.png

L’orientation dans le parking se fait de manière intuitive. (Photo: Ville de Luxembourg)

Une façade repensée

La façade a fait l’objet d’un travail important. En effet, l’ancienne façade en béton lavé ne garantissait pas une protection optimale en cas de choc par un véhicule. Elle a donc été remplacée par un système constructif qui absorbe les coups, complété par une façade en lamelles d’aluminium de bronze qui favorise par ailleurs les liaisons visuelles entre intérieur et extérieur.

À l’intérieur, le parking a également évolué. On y trouve désormais 677 emplacements de stationnement, dont 147 places ont été élargies à plus de 2,50 mètres, 20 places pour des véhicules électriques et équipées de bornes de rechargement, 15 places pour les femmes, situées près des entrées et sorties ainsi que de la loge du gardien, et 17 places pour les personnes à mobilité réduite.

Afin de faciliter l’occupation des places, un système dynamique de guidage est installé, signalant par une lumière verte une place libre ou une lumière rouge une place occupée. La sortie pourra par ailleurs être accélérée grâce à un système de reconnaissance des plaques d’immatriculation qui détecte si le paiement a déjà été effectué. Enfin, on trouve aussi des râteliers pour une quarantaine de vélos qui peuvent ainsi être stationnés à l’abri des intempéries.

282764.png

Au niveau 0, les vélos sont les bienvenus. (Photo: Ville de Luxembourg)

Une signalétique intuitive

Le parking présente la spécificité d’être réparti sur 19 demi-niveaux, dont 13 en surface et 6 en sous-sol, ce qui ne facilite pas l’orientation à l’intérieur du bâtiment. Un important travail sur la signalétique devait donc être réalisé pour offrir une orientation intuitive et facilitée pour les usagers.

Ce projet a été confié à Georges Zigrand et Laurent Daubach qui ont élaboré une nouvelle charte graphique qui s’appliquera à l’avenir à l’ensemble des parkings de la Ville de Luxembourg et qui est mise en place pour la première fois dans ce parking. «Nous avons distingué très clairement l’orientation pour les piétons et l’orientation pour les voitures. Le code couleur pour les voitures est gris clair, et les zones pour les piétons sont en gris foncé. Seules les zones de sortie et d’escaliers sont indiquées en couleur et attirent naturellement l’œil des visiteurs. L’orientation entre les étages se fait à la fois grâce aux couleurs, avec une couleur par étage, par le chiffre de l’étage, mais aussi par un symbole», explique Georges Zigrand.

Le travail d’illustration pour ce parking a été confié à A Designers’ Collective (Linda Bos et Runa Egilsdottir). «Nous avons cherché des éléments typiques du quartier Gare et de Bonnevoie pour les transformer en symbole pour chaque étage», explique Linda Bos.

C’est ainsi qu’on retrouve la silhouette du château d’eau de Bonnevoie, le profil de la gare centrale, une pellicule de cinéma, un gant ou un portrait du Général Neipperg qui évoquent l’histoire actuelle et passée de ces quartiers. Ce principe de signalétique sera par la suite décliné et adapté dans l’ensemble des parkings de la Ville de Luxembourg, dont les parkings de la place des Martyrs, de la place Guillaume II et de la place du Théâtre, qui sont les prochains à être rénovés.

Vue de la nouvelle signalétique qui combine couleur, chiffre et illustration pour mieux se repérer. (Photo: Paperjam)

1 / 6

Vue de la nouvelle signalétique qui combine couleur, chiffre et illustration pour mieux se repérer. (Photo : Paperjam)

2 / 6

Vue de la nouvelle signalétique qui combine couleur, chiffre et illustration pour mieux se repérer. (Photo : Paperjam)

3 / 6

L’œil est tout de suite attiré par le mur coloré. (Photo : Ville de Luxembourg)

4 / 6

Les cages d’escaliers et d’ascenseur ont été rénovées. (Photo : Ville de Luxembourg)

5 / 6

Vue de la nouvelle signalétique qui combine couleur, chiffre et illustration pour mieux se repérer. (Photo : Paperjam)

6 / 6