POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Carine Lilliu (responsable mécénat et partenariat)

«Le Paperjam Club est un club d’affaires incontournable à Luxembourg»



Carine Lilliu: «Je recherche le dialogue! Avec des membres qui ont envie d’inclure l’art dans leurs actions et réflexions stratégiques, par exemple comme vecteur d’un meilleur engagement de leurs employés et clients.»  (Photo: Keven Erickson)

Carine Lilliu: «Je recherche le dialogue! Avec des membres qui ont envie d’inclure l’art dans leurs actions et réflexions stratégiques, par exemple comme vecteur d’un meilleur engagement de leurs employés et clients.» (Photo: Keven Erickson)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: le Mudam Luxembourg – Musée d’art moderne Grand-Duc Jean. Présentation en trois questions.

Pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société?

Carine Lilliu. - «Le Mudam Luxembourg – Musée d’art moderne Grand-Duc Jean a vocation à collectionner, conserver et présenter l’art contemporain le plus pertinent de notre époque et le rendre accessible à un large public.

Les expositions, publications, programmes artistiques et pédagogiques du Mudam reflètent l’ambition d’être un acteur de premier plan dans la promotion et la compréhension de l’art contemporain au Luxembourg et au niveau international.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussée à le faire?

«J’ai rejoint l’équipe du musée en novembre dernier en tant que responsable Mécénat et Partenariat. Ma mission principale est d’élargir et de renforcer les soutiens qu’apportent des entreprises, des fondations et des personnes privées à nos activités. Le Paperjam Club étant un club d’affaires incontournable à Luxembourg, il me semblait naturel et essentiel de le rejoindre et d’aller à la rencontre de ses nombreux membres. J’espère ainsi intensifier le dialogue entre le monde économique et le monde culturel.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Je recherche le dialogue! Avec des membres qui ont envie d’inclure l’art dans leurs actions et réflexions stratégiques, par exemple comme vecteur d’un meilleur engagement de leurs employés et clients ou avec des membres qui sont simplement à la recherche d’un lieu pour organiser des événements.

J’aimerais leur proposer de travailler ensemble afin de répondre à leurs besoins. Le Mudam offre des accès privilégiés à l’art et aux artistes, nos soirées uniques permettent de nouer et de renforcer des relations professionnelles. Nous pouvons aussi mettre en place des programmes fédérateurs pour les employés. En outre, la privatisation des espaces du musée et de notre auditorium rend possible la création d’événements dans un lieu d’exception.»