LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

CELEBRATING LUXEMBOURG (5/5)

«Oui, le Luxembourg est un pays en soi»



260552.png

Louis Steinmetz: «Mon premier conseil est toujours d’aller visiter le Mudam, à Luxembourg-ville.»  (Photo: Louis Steinmetz / Vimeo)

Partis pour des raisons professionnelles ou pour changer de vie, les Luxembourgeois de l’étranger n’en oublient pas pour autant leur pays. Direction Lucerne, en Suisse, où vit le danseur professionnel Louis Steinmetz.

Pourquoi avez-vous quitté le Luxembourg?

Louis Steinmetz. – «J’ai quitté le Luxembourg en 2013 pour intégrer une école de danse professionnelle dans le sud de la France, à Cannes (École de danse de Cannes-Mougins Rosella Hightower). La danse n’étant qu’un loisir pour moi jusque-là, j’y ai découvert la ‘profession’ de danseur. Depuis, j’ai eu la chance de découvrir d’innombrables perspectives à cet art qui est devenu ma passion et mon métier au fil des années.

Quels sont vos projets pour le reste de l’année?

«En tant que danseur, je ne compte pas mes jours en années, mais en saisons. Ayant terminé cette saison au Tanz Luzerner Theater à Lucerne, en Suisse, où je réside actuellement, je compte mes jours de vacances avant de commencer une nouvelle aventure au sein du Niedersächsisches Staatstheater Hannover aux côtés du chorégraphe de renommée internationale Marco Goecke.

En quoi le pays vous manque-t-il?

«Je suis rarement au Luxembourg. Je n’y suis de passage que deux ou trois jours pour visiter la famille. Bien sûr, revenir aux endroits-clés de mon enfance et adolescence est toujours émouvant, comme le Conservatoire de Musique par exemple, où j’ai passé des heures et des heures à danser (ou à attendre que les cours commencent)!

Envisagez-vous de rentrer?

«En ce moment même, je n’envisage pas de rentrer, non. Je suis un jeune danseur et ma carrière ne fait que commencer, le monde offre bien trop d’opportunités pour me baser ‘à la maison’!

La perception du pays est-elle différente de l’étranger?

«LA question! Beaucoup de gens me posent toujours les mêmes questions, et j’ai toujours les mêmes réponses: oui, le Luxembourg est un pays en soi; oui, le luxembourgeois est une langue; oui, on parle tous deux ou trois langues... La plupart se montrent très intéressés. Et beaucoup s’en moquent aussi!

Votre conseil pour visiter Lucerne?

«Mon conseil serait de s’équiper de bonnes chaussures de marche et d’attaquer soit le mont Pilatus (plus d’escalade), soit le mont Rigi (qui offre un panorama à 360° sur le lac et la région), ou bien le moins connu Bannalpsee, un lac perdu dans les montagnes, seulement accessible avec un minuscule téléphérique, loin de tous les touristes!

Un conseil à des visiteurs étrangers pour découvrir le Luxembourg?

«Mon premier conseil est toujours d’aller visiter le Mudam à Luxembourg-ville, et bien sûr de se promener de la haute ville à la vieille ville... Je dis toujours: ‘One day is more than enough!’»