POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Covid-19

Omicron dominant à 74,9%



 Au cours de la semaine du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022, le variant Omicron a été attribué à 74,9% des cas nationaux collectés. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/archives)

Au cours de la semaine du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022, le variant Omicron a été attribué à 74,9% des cas nationaux collectés. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/archives)

Selon les données du Laboratoire national de santé, le variant Omicron était largement dominant dès la dernière semaine de l’année 2021.

Le Laboratoire national de santé (LNS) a analysé et séquencé 1.587 échantillons provenant de résidents au Luxembourg (sur un total de 5.641 cas) au cours de la semaine du 27 décembre 2021 au 2 janvier 2022.

Les résultats montrent que, sur cette période, le variant Omicron a été attribué à 74,9% des cas nationaux collectés, devenant ainsi le variant dominant dès la fin de l’année. Autrement dit, le nouveau variant serait responsable des trois quarts des nouvelles infections.

Pour rappel, le premier cas d’une personne infectée par le variant Omicron avait été détecté le 12 décembre 2021 chez une femme d’une trentaine d’années travaillant pour un service de nettoyage s’occupant d’une maison de soins dans le sud du pays

Si la contagiosité de ce variant inquiète les autorités, le ministère de la Santé a confirmé en début de semaine que, pour le moment, «aucun patient n’est aux soins intensifs à cause d’une infection au variant Omicron».