ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Industrie

La nouvelle usine de Fage ouvrira aux Pays-Bas en 2024



Fage cherchait une implantation pour sa nouvelle usine afin d’alimenter la France, la Belgique et la Hollande. À défaut d’avoir été accueilli au Luxembourg, le groupe s’est tourné vers les Pays-Bas. (Photo: Shutterstock)

Fage cherchait une implantation pour sa nouvelle usine afin d’alimenter la France, la Belgique et la Hollande. À défaut d’avoir été accueilli au Luxembourg, le groupe s’est tourné vers les Pays-Bas. (Photo: Shutterstock)

Info Paperjam – Fage avait renoncé à son projet au Luxembourg après quatre années d’atermoiements et une issue incertaine. Les Pays-Bas ont été beaucoup plus pragmatiques: le groupe laitier grec annonce y bâtir sa nouvelle usine en 2024, investir 150 millions et créer 250 emplois.

Le groupe laitier grec Fage vient d’annoncer un investissement de 150 millions d’euros dans une nouvelle usine de production de yaourt, sur le parc industriel de Riegmeer à Hoogeveen, aux Pays-Bas. Le contrat portant sur l’acquisition de 15 hectares de terrain a déjà été signé avec la municipalité.

Mais tous les autres feux sont déjà au vert pour que les travaux débutent, avec comme perspective une mise en service de l’usine au cours de la seconde moitié de 2024. L’investissement est annoncé à hauteur de 150 millions d’euros et Fage prévoit la création de 250 emplois à temps plein. L’usine sera identique à celles que le groupe possède déjà aux États-Unis, avec une capacité de production annuelle de 40.000 tonnes par an. 

Alors que ses volumes de vente ne cessent d’augmenter, Fage cherchait un site de production en Europe de l’Ouest.

La patience grecque a duré quatre ans

Initialement, l’entreprise grecque voulait s’implanter à Bettembourg. Et avait acquis un terrain de 15 hectares pour cela. Mais les lenteurs administratives, les nombreuses enquêtes et les réticences locales avaient eu raison de la patience des Hellènes qui, après quatre ans, avaient décidé de jeter l’éponge.

Un nouvel échec dans le secteur industriel pour le Luxembourg après le dossier avorté de Knauf.

Le pragmatisme a été beaucoup plus grand aux Pays-Bas, où le dossier a trouvé une issue favorable en quelques mois seulement. Dans un communiqué de presse, Fage se félicite d’ailleurs de la parfaite collaboration avec la Chambre de commerce du nord de la Hollande, avec Invest in Holland, mais aussi la province de Drenthe, l’administration pour la gestion de l’eau, les associations de défense de l’environnement, les fournisseurs d’énergie et la commune de Hoogeveen.

La nouvelle usine, qui complète le réseau des deux sites de production en Grèce et aux États-Unis, servira principalement à alimenter les marchés belge, français et hollandais «sur lesquels le groupe est très concentré».