POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

J-2

Wiseler et Bausch se disputent la paternité du tram



La polémique entre les deux hommes politiques n’entachera pas l’inauguration du tram, qui aura lieu dimanche. (Photo : Mike Zenari)

La polémique entre les deux hommes politiques n’entachera pas l’inauguration du tram, qui aura lieu dimanche. (Photo : Mike Zenari)

À quelques heures de l’inauguration du tram, l’ancien et l’actuel ministres en charge de la mobilité revendiquent les origines du projet. Dans une interview accordée à nos confrères du Wort, Claude Wiseler est revenu sur les débuts alors qu’il était ministre des Transports. Au grand étonnement de François Bausch.

On se croirait en pleine campagne électorale, et pourtant. Avec l’inauguration du tram et du funiculaire ce dimanche, le gouvernement voit l’occasion de marquer le succès annoncé de la mise en route attendue des deux dispositifs pour fluidifier le trafic du centre-ville. Le ministre du Développement durable, François Bausch, sera là pour couper le ruban et imaginerait bien associer son nom au tram.

Les Verts ont poussé depuis longtemps pour le retour du tram dans la capitale, mais comme tout projet mûrement réfléchi, les choses sont un peu plus compliquées. C’est ainsi que Claude Wiseler s’est exprimé mercredi dans les colonnes du Wort pour rappeler que le projet tram a vu le jour alors qu’il était ministre des Transports en 2009.

Une piqûre de rappel pour signifier à son homologue actuel que le tram n’est pas sortir de terre en une seule législature: «Lorsque je suis devenu ministre des Transports en 2009, le projet préliminaire du tramway léger était prêt, mais avec plusieurs vestiges de l’époque Bus-Tram-Bus, dont la nouvelle liaison ferroviaire. Mais [...] la crise économique prévalait. En outre, la mise en œuvre de ce projet aurait entraîné diverses complications, telles que la construction d’une gare ferroviaire près de Luxexpo. Il était impossible de contrôler cette situation en termes de temps, d’administration et d’argent», explique-t-il à nos confrères.

On peut me reprocher beaucoup de choses, mais pas que je ne me serais pas engagé pour le tram.

Claude Wiseler, ancien ministre des Transports

Il s’exprimait d’ailleurs sur le tram dans une longue interview donnée en mars dernier à Paperjam: «Aujourd’hui, on fait croire que le tram est un projet des écologistes. Or, rappelez-vous que le projet de loi a été déposé en 2012. On peut me reprocher beaucoup de choses, mais pas que je ne me serais pas engagé pour le tram. J’ai persuadé le CSV, le LSAP et le DP de suivre ce chemin.»

François Bausch n’a semble-t-il pas apprécié les propos de Clause Wiseler sur les prémices du projet du tram en se fendant d’un tweet mercredi soir:


L’actuel ministre du développement durable regrette les propos de Claude Wiseler, il considère dans son tweet que l’ancien ministre a «perdu le sens des réalités». Il a déclaré à nos confrères de RTL qu’à l’époque c’est pratiquement tout le CSV qui avait justement bloqué le projet tram au niveau de la Ville de Luxembourg.

Si Claude Wiseler a amorcé le projet tram qui n’a pas abouti à l’époque, François Bausch a su transformer l’essai et mettre le projet sur les rails. Les échanges par médias interposés montrent, à moins d’un an des prochaines élections législatives, l’importance qu’a prise le tram dans l’espace politique.