ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

#Celebratingluxembourg

«Un pays où il fait bon vivre»



bc_2010-11-11_029_1024.jpg

Robert Goeres: «Nous cultivons un véritable sens du ‘bien vivre à la luxembourgeoise’ qui fait notre légitime fierté et notre flatteuse réputation sur la scène internationale.» (Photo: David Laurent/archives)

Maison Moderne a choisi de placer l’année 2017 sous le signe de Celebrating Luxembourg pour mettre en lumière celles et ceux qui contribuent au rayonnement du pays à l’étranger. La série se poursuit avec Robert Goeres, le CEO de Goeres Horlogerie.

Le goût des belles choses, Robert Goeres l’a sûrement acquis dès son plus jeune âge. C’est d’ailleurs dans l’horlogerie familiale qu’il commence sa vie professionnelle.

Après une courte parenthèse entrepreneuriale, avec la création de Synchrone, une société spécialisée dans la personnalisation d’objets de luxe, il revient dans l’entreprise familiale pour en prendre la direction. Qu’il n’a pas quittée depuis.

Monsieur Goeres, votre travail contribue au rayonnement du Luxembourg à l’international. Quand en avez-vous pris conscience pour la première fois?

«Des réunions stratégiques chez nos fournisseurs avec des confrères de Londres, Zurich, Hong Kong et San Francisco nous ont fait prendre conscience que le Luxembourg a réussi à se forger une légitime réputation d’excellence sur la scène internationale. À notre niveau, avec mes collaborateurs, nous avons d’entrée de jeu également voulu jouer la carte de l’excellence. Notre objectif était et reste de proposer aux Luxembourgeois et aux très nombreux expatriés les réalisations de quelques marques horlogères de grand renom.

Comment est vu le Luxembourg en tant que consommateur de produits de luxe et haut de gamme à l’international?

«On peut résumer la réponse à cette question en un seul mot: bien! Grâce à un niveau de vie élevé que beaucoup d’autres pays nous envient, grâce aussi à une longue tradition liée à la qualité de vie, les Luxembourgeois restent très attachés aux produits haut de gamme. Il en est de même pour beaucoup d’expatriés qui vivent dans notre beau pays.

Peut-on parler d’une clientèle typiquement luxembourgeoise?

«Oui, car la clientèle luxembourgeoise a cette véritable ‘culture de la qualité’. En ce sens, il est vrai qu’il existe une particularité grand-ducale. Les Luxembourgeois et tous ceux qui vivent ou travaillent au Luxembourg restent séduits par les produits et le savoir-faire haut de gamme que nous proposons. Dans le pays en règle générale et dans notre magasin en particulier.

Le Luxembourg est un pays «fiable, dynamique et ouvert». Reconnaissez-vous le Luxembourg dans ces mots-clés retenus par le gouvernement?

«Évidemment! À tous niveaux, le dynamisme et la fiabilité du pays, de ses dirigeants et de la population ne peuvent pas être mis en doute. Quant à l’ouverture… Toute l’histoire du pays prouve que les Luxembourgeois ont une formidable tradition d’ouverture. Ils sont ouverts et curieux de l’autre. Cela vient du riche passé historique du pays, certes, mais aussi de sa position géographique privilégiée, au cœur de l’Europe et à la croisée de nombreuses voies de communication.

On peut noter aussi une remarquable stabilité.

Robert Goeres, CEO de Goeres Horlogerie

Je reconnais donc pleinement le Luxembourg et les Luxembourgeois dans les mots-clés du gouvernement. Cependant, j’aimerais encore en ajouter deux. Le Luxembourg et sa population ont toujours fait et font encore preuve d’une adaptabilité exceptionnelle. On peut noter aussi une remarquable stabilité. Ce qui, aujourd’hui, au vu des événements européens et internationaux, est un véritable privilège dont nous ne sommes peut-être pas toujours assez conscients.

Que vous disent vos interlocuteurs à l’étranger sur le Luxembourg?

«Cela dépend. Ceux qui n’ont pas encore eu la chance de visiter le pays et de côtoyer sa population parlent du Luxembourg comme d’une place financière avec tout ce que cela peut comporter d’éléments positifs ou négatifs. Ils pensent parfois que le pays est un peu fermé sur lui-même, que les gens sont assez froids et peu accueillants.

Pour l’horlogerie de luxe et, d’une manière plus générale, le secteur du luxe, le Luxembourg reste une référence.

Robert Goeres, CEO de Goeres Horlogerie

En revanche, mes interlocuteurs qui connaissent le pays en ont une image toute différente. Ils soulignent notre sens de l’accueil, évoquent avec gourmandise notre gastronomie et la foison de tables d’exception que nous proposons. Ils parlent de notre richesse culturelle, de notre patrimoine architectural, de nos divers environnements naturels. Sans oublier une sécurité que l’on ne connaît malheureusement plus dans d’autres pays, y compris des pays proches.

Sur le plan économique, ils parlent de notre dynamisme et de la force de notre secteur financier. Plus spécifiquement dans mon secteur d’activité, à savoir l’horlogerie de luxe, et d’une manière plus générale dans le secteur du luxe, le Luxembourg reste une référence.

Et qu’est-ce que vous leur répondez pour leur donner envie de visiter le Luxembourg?

«Je leur dis qu’avant tout le Luxembourg est un pays où il fait bon vivre. Et que c’est probablement là que réside l’essentiel: offrir une véritable qualité de vie à la population. Je leur dis aussi que nous sommes accueillants et ouverts. Que nos richesses sont multiples: naturelles, gastronomiques, culturelles, historiques… Que nos infrastructures hôtelières, routières, sportives, événementielles sont exceptionnelles. Que nous vivons plus en harmonie et en sécurité au Luxembourg que dans bien d’autres pays européens.

Bref, que nous cultivons un véritable sens du ‘bien vivre à la luxembourgeoise’ qui fait notre légitime fierté et notre flatteuse réputation sur la scène internationale. Et que ce n’est certainement pas un hasard si des dizaines de milliers d’expatriés ont choisi de vivre et travailler au Luxembourg.

À quelle occasion êtes-vous particulièrement fier du Luxembourg?

«Je pourrais affirmer que je suis chaque jour fier du Luxembourg. Surtout quand je vois ce qu’un pays relativement modeste – tant par sa superficie que par son nombre d’habitants – réussit à faire. Cela dit, il est vrai qu’il y a certaines occasions où je suis encore plus fier du pays et de sa population. Notamment quand je constatais le succès du pavillon luxembourgeois lors de l’Exposition universelle de Shanghai.

Les occasions d’être fier du Luxembourg ne manquent jamais!

Robert Goeres, CEO de Goeres Horlogerie

Je ne doute pas un instant que ce succès sera renouvelé lors de la prochaine Exposition universelle qui se déroulera à Dubaï, où le Luxembourg occupera une place méritée. Fierté aussi quand le Luxembourg figure dans le peloton de tête en matière d’aide au développement. Cela va à contre-courant d’une certaine image du pays – celle d’une place financière que l’on dit parfois opaque – et prouve que le Luxembourg sait redistribuer ses richesses.

Fierté encore lorsque des entrepreneurs, des sportifs, des cuisiniers ou des artistes font parler d’eux sur la scène internationale. Les occasions d’être fier du Luxembourg ne manquent jamais!»

L’aventure #CelebratingLuxembourg continue sur celebratingluxembourg.com pour découvrir toutes les personnalités.