POLITIQUE & INSTITUTIONS

Travaux du tram

Un pas de plus vers un premier tronçon plus long



78405dcf51f82e01b228150df3b2e810.jpeg

Les travaux de pose des rails sur le Pont Rouge se poursuivront au cours de l’été, rendant possible une prolongation du premier tronçon du tram à son inauguration au-delà du Kirchberg. (Photo: Romain Girtgen

Évoquée en décembre dernier, la possibilité que le tram relie Luxexpo à des stations situées au-delà du Pont Rouge apparaît comme une option de plus en plus crédible après la décision, mardi soir, d’autoriser les travaux de pose des rails au cours des congés collectifs.

Journée faste pour Luxtram mercredi. Après avoir réussi avec succès les premiers tests techniques destinés à vérifier la conformité des infrastructures et de deux des cinq rames livrées à ce jour, la société chargée de l’exploitation de la ligne a appris que les travaux sur le Pont Rouge pourraient se poursuivre au cours des congés collectifs.

L’instance paritaire ad hoc, composée d’un représentant de l’ITM, de deux représentants des syndicats, ainsi que de deux représentants des employeurs et chargée d’analyser les demandes de dérogation pour les chantiers, a donc donné mardi soir son aval à la poursuite de la pose des rails le long de l’ouvrage d’art qui relie le Kirchberg au Limpertsberg. Soit quelques semaines qui pourraient permettre au tram, dès sa mise en service le 10 décembre prochain, de relier directement Luxexpo au Glacis. Une hypothèse que n’exclut pas André Von der Marck, directeur général de Luxtram, même s’il préfère rester prudent en termes d’annonce.

Un point précis sur cette question lors de nos portes ouvertes.

André Von der Marck, directeur général de Luxtram

«Cet accord officiel nous permet effectivement de continuer les travaux de pose des rails sur le Pont Rouge au cours de l’été, mais rien ne nous permet de dire que nous irons au-delà de ce qui est prévu pour le moment, à savoir une desserte jusqu’à la nouvelle gare Pfaffenthal-Kirchberg.» Une référence plus ou plus discrète au fait que le chantier du tram devra s’arrêter pendant plusieurs semaines au cours de l’été pour permettre la tenue de la 677e édition de la Schueberfouer, sur le Glacis.

«Nous devrions être capable de faire un point précis sur cette question lors de nos portes ouvertes qui sont programmées pour les 23-24 septembre», glisse André Von der Marck, qui assure également que «si la mise en service ne pouvait pas se faire directement au-delà du Pont Rouge lors de l’inauguration, nous ferions tout pour que cela se fasse rapidement après». Une hypothèse qui pourrait alors permettre aux salariés du Kirchberg de relier directement le Grand Théâtre au tout début 2018, soit quelques mois avant l’accès direct au pôle multimodal de la place de l’Étoile, programmé pour le mois d’avril 2018.

Évoquée pour la première fois en décembre par François Bausch, la possibilité que les rames desservent directement le Limpertsberg dépendait alors «des conditions hivernales». Relancé sur le sujet quelques mois plus tard, le ministre avait alors confirmé son «impression positive». Partisan de la mise en place d’«une réflexion générale» pour permettre la tenue de chantiers «au cours de l’été, lors de la saison creuse», le ministre estimait en novembre dernier que «si les règles qui nous sont imposées étaient différentes, les chantiers auraient d’autres calendriers».