ENTREPRISES & STRATÉGIES
INDUSTRIE

Reprise d’actifs d’ArcelorMittal

Salzgitter se positionne pour le site de Dudelange



image001.jpg

Le montant proposé par Salzgitter pour le rachat des sites de Dudelange et de Liège n’a pas été communiqué. (Photo: DR)

L’aciériste allemand a annoncé avoir émis une offre pour reprendre les actifs d’ArcelorMittal à Dudelange et à Liège, dans un communiqué publié lundi. Le groupe précise toutefois que la transaction est loin d’être faite.

L’avenir du site historique d’ArcelorMittal de Dudelange pourrait bien se conjuguer en allemand. Salzgitter vient en tout cas de formuler une offre pour la reprise du site, qui se compose de deux lignes de laminage à froid et d’équipement d’étamage et de galvanisation, est-il précisé dans un communiqué.

La proposition faite par l’industriel inclut également le site de Liège, en Belgique, dont le sort a été lié à celui de Dudelange. Le montant n’a pas été communiqué, mais Salzgitter rappelle toutefois que beaucoup d’inconnues persistent avant qu’un éventuel accord de reprise ne puisse être trouvé.

La suite au mois de septembre

Le rachat du sidérurgiste italien Ilva par ArcelorMittal a en effet été conditionné par la Commission européenne à la vente de plusieurs actifs pour éviter une position de monopole sur le marché communautaire.

ArcelorMittal a proposé de se séparer des sites de Dudelange et de Liège, ce qui a été accepté par Bruxelles. Mais entre-temps, le nouveau gouvernement italien a décidé de repousser la vente à septembre pour des questions environnementales.