ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#HUBRADAR

Préparer sa participation au salon VivaTech 2018



35172771772_7e69d3b1bf_b.jpg

Avec ses 8.000 start-up et ses 80.000 visiteurs, le salon français de l’innovation technologique s’annonce comme un événement business incontournable de l’année 2018. (Photo: Licence C.C.)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

VivaTech: te préparer tu devras!

Avec ses 8.000 start-up et ses 80.000 visiteurs, le salon français de l’innovation technologique s’annonce comme un événement business incontournable de l’année 2018. Couvrant près de 45.000 mètres carrés, les visiteurs doivent s’attendre à trois jours de marathon à la recherche des bonnes idées. Et qui dit marathon dit préparation! On a bien souvent tendance à sous-estimer l’organisation que nécessite ce type d’événement. Outre les problématiques matérielles (batteries de téléphones externes, cartes de visite), il faut aussi penser humain (présence de certains cadres dirigeants, synchronisation des pitchs entre les associés…) et gestion (repérer les prospects importants, lister les objectifs…). Et si la moindre minute peut réserver son lot de richesses, ne négligez pas le repas! On ne compte plus les contrats qui se sont signés autour d’un verre de vin.

Sportech: vers un haka(ge) des start-up?

Investi à la fois dans le sport et dans l’accompagnement entrepreneurial, Capgemini vient de dévoiler les finalistes français de Scrum 7, son concours dédié à la sportech. Construit autour de deux axes majeurs, la performance sportive et l’expérience supporter, la compétition permet aux start-up du monde entier de s’affronter sur le thème du sport. Si la finale aura lieu lors de Vivatech, on connaît d’ores et déjà les deux jeunes pousses qui représenteront la France lors de l’évènement. SportEasy est une solution digitale facilitant la gestion de la vie d’une équipe sportive, et Pop’n Link, un système combinant IoT et NFC pour enrichir l’expérience des supporters lors de manifestations sportives. L’enjeu pour ces deux start-up? Un chèque de 14.000$ ainsi que la présentation de leurs produits aux représentants de la fédération mondiale de rugby.

Start-up et institutions publiques: vers la fin du monopole des govtech?

Alors que les partenariats entre entreprises et start-up se multiplient, le secteur public tente d’accélérer le mouvement. Si l’on est habitué aux collaborations entre les institutions publiques et les govtech, les autres entreprises publiques ne sont pas en reste. C’est par exemple le cas du groupe RATP qui collabore activement avec Eva, une start-up toulousaine qui ambitionne de développer un service de taxis volants. Avec un prototype en taille réelle présent sur son stand à Vivatech, la RATP voit dans ces entreprises un moyen de dépoussiérer son image, mais également de devenir l’acteur majeur de la mobilité de demain. Pour la jeune pousse, ce partenariat est l’occasion d’avoir un regard extérieur, mais également de se former à des technologies complémentaires à leur produit.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR proposée par le HUB Institute.