POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

À la Chambre

Nicky Stoffel confirmée au Conseil d’État



chambre_des_deputes_mm.jpg

La Haute Corporation comptant désormais sept femmes, des hommes pourront à nouveau postuler la prochaine fois qu’un poste sera vacant. (Photo: Maison moderne / archives)

Sans surprise, le Parlement nommait ce mardi l’avocate Nicky Stoffel comme nouveau membre du Conseil d’État. Les députés confirmaient ainsi pour la première fois un candidat proposé par l’ADR.

C’est avec 39 voix pour, 6 contre, 8 abstentions et 1 bulletin blanc qu’une Chambre des députés incomplète nommait ce mardi Véronique «Nicky» Stoffel comme nouveau membre du Conseil d’État. L’avocate spécialisée en droit des affaires et née en 1974 remplace l’avocat et membre du LSAP, Albert Rodesch, qui après 15 ans au Conseil d’État devait – comme le prévoit la loi – céder sa place.

Malgré le fait qu’il n’y avait qu’une seule candidature, le président de fraction du LSAP, Alex Bodry, avait demandé un vote. Étant donné que ce vote était secret, on ne sait pas qui a voté pour ou contre la candidate.

Nicky Stoffel était proposée par l’ADR, le parti identitaire et conservateur. C’était la première fois que l’ADR pouvait proposer son candidat. En effet, la nouvelle loi sur l’organisation de la Haute Corporation stipule notamment qu’au moins 7 membres du Conseil d’État sur 21 doivent être du sexe sous-représenté et que la composition du Conseil doit refléter la représentation politique du Parlement.

La Haute Corporation comptant désormais sept femmes, des hommes pourront à nouveau postuler la prochaine fois qu’un poste sera vacant. Ce sera au plus tard en octobre 2019, quand le docteur en médecine, Romain Nati, aura passé le solde des 15 ans au Conseil d’État. Pour savoir quel parti aura le privilège de proposer le prochain candidat, il faudra sans doute attendre la sortie des urnes du 14 octobre.