POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Liberté d’expression

LSK/paperJam: l'affaire remise au 10 septembre



L'affaire sera plaidée le 10 septembre.  (Photo: Luc Deflorenne)

L'affaire sera plaidée le 10 septembre. (Photo: Luc Deflorenne)

L’assignation en référé de la holding financière Leyne Strauss-Kahn & Partners contre Maison Moderne, l’éditeur de paperJam.lu, pour tenter d’empêcher la publication d’un article sur ce groupe financier présidé par l’ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a été appelée comme prévu ce mercredi. L’affaire sera plaidée le 10 septembre, comme d’autres litiges de LSK avec l’assureur Bâloise.

«Effet contreproductif»: à la sortie de l’audience de référé, l’avocat de Maison Moderne (MM), Me Marc Kohnen, qui remplaçait Me Pierre Hurt, a décrit en ces termes devant les journalistes ce qui peut être considéré comme une tentative d’intimidation contre paperJam.lu par le groupe financier Leyne Strauss-Kahn & Partners (LSK). Celui-ci a assigné MM en référé pour faire interdire la publication d’un article évoquant un litige avec l’assureur Bâloise Vie Luxembourg.

Au lieu de faire taire la presse, l’action judiciaire du groupe LSK a suscité, au contraire, l’intérêt de nos confrères luxembourgeois qui s’étaient déplacés nombreux mercredi à la Cité judiciaire.

L’affaire opposant MM à LSK fut appelée en même temps que trois autres affaires opposant Bâloise à LSK et son principal actionnaire Thierry Leyne. On y a entre autres appris que les titres de M. Leyne dans LSK faisaient actuellement l’objet d’une saisie-arrêt. Deux autres saisies-arrêts sont également intervenues à la demande de l’assureur sur les comptes de LSK et de sa filiale de gestion d’actifs Assya Asset Management auprès de trois banques: Bil, VP Bank et Banque de Luxembourg.

MM réclame 10.000 euros de dommages et intérêts

Ces affaires, comme les deux autres litiges opposant d’abord Bâloise contre LSK pour le remboursement de 2 millions d’euros, puis contre notre éditeur seront plaidées le 10 septembre prochain.

L’avocat de LSK a demandé ce mercredi à la juge des référés la radiation de l’assignation contre MM, l’affaire à ses yeux n’ayant plus de raison d’être étant donné que paperJam.lu a publié mardi l’article que le groupe financier voulait interdire, ou à tout le moins faire reporter.

Me Marc Kohnen s’est opposé à cette radiation, estimant qu’il fallait que cette affaire ait des suites et surtout des conséquences. Devant les journalistes qui l’interrogeaient à la sortie de l’audience, l’avocat de MM a dénoncé la tentative d’intimidation opérée par le groupe LSK contre la presse. Il a d’ailleurs indiqué que MM allait demander le 10 septembre au Tribunal 10.000 euros de dommages et intérêts à LSK pour procédure abusive et vexatoire.