ENTREPRISES & STRATÉGIES

Lettre ouverte

Les artisans échaudés par Encevo chez Paul Wagner



Dans une lettre ouverte, la Fédération des artisans pose une série de questions au ministre de l’Économie suite au rachat de Paul Wagner & Fils par Encevo, la maison mère d’Enovos. (Photo: paperJam / Archives)

Dans une lettre ouverte, la Fédération des artisans pose une série de questions au ministre de l’Économie suite au rachat de Paul Wagner & Fils par Encevo, la maison mère d’Enovos. (Photo: paperJam / Archives)

La Fédération des artisans s’est fendue d’une lettre ouverte à Étienne Schneider pour soulever une série de questions suite à l’annonce du rachat de Paul Wagner & Fils par la maison mère de Enovos, Encevo.

Comme l’indiquait RTL ce lundi midi, la Fédération des artisans vient d’adresser une lettre ouverte, accessible sur son site internet, à Étienne Schneider. La Fédération pose une série de questions au ministre de l’Économie suite au rachat de Paul Wagner & Fils par Encevo, la maison mère d’Enovos.

Le groupe Encevo est contrôlé directement et indirectement majoritairement par l’État. La Fédération veut donc l’interpeller via le ministre de tutelle sur ce dossier.

La reprise de la société active dans la technique du bâtiment, annoncée le 11 juillet dernier, laissera-t-elle le champ libre aux artisans pour poursuivre les collaborations entamées avec Enovos dans le cadre de la «stratégie Rifkin»? Les deux parties avaient en effet décidé d’intensifier en juin dernier leur coopération autour de la production d’énergie décentralisée, principalement pour les particuliers. À noter que Paul Wagner & Fils est actif essentiellement dans le B2B. 

Enovos veut-elle étendre sa place sur le marché via Paul Wagner & Fils en «profitant» de l’actionnariat public en proposant des prix attractifs? La Fédération des artisans s’interroge aussi sur la place de l’actionnaire étatique et pose la question de la juste concurrence dans un dossier qui fera certainement réagir Étienne Schneider.