ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#Hubradar

Le ras-le-bol du personnel d’Amazon en Europe



shutterstock_1221088093.jpg

GMB a constaté que les ambulances avaient été appelées dans les entrepôts britanniques d’Amazon 600 fois au total en trois ans. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Amazon: les employés protestent dans toute l’Europe

Vendredi, jour du Black Friday au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Pologne et même en France, les ouvriers d’Amazon sont descendus dans les rues pour protester contre ce qu’ils ont appelé des conditions de travail «inhumaines» avec des pancartes indiquant «Nous ne sommes pas des robots». GMB a constaté que les ambulances avaient été appelées dans les entrepôts britanniques d’Amazon 600 fois au total en trois ans. «Des femmes enceintes nous disent qu’elles sont obligées de rester debout 10 heures par jour, tirer des charrettes lourdes et parcourir des kilomètres. Des fausses couches et des problèmes de grossesse au travail, rien de tout cela ne se produit dans un environnement de travail sûr et agréable», a déclaré au Guardian Mick Rix, officier national de GMB. «Nous avons un problème mondial, un patron qui veut imposer des conditions de travail américaines au monde», a déclaré Frank Bsirske, dirigeant du syndicat Verdi représentant les travailleurs d’Amazon, au journal The Local au Danemark. Les responsables d’Amazon ont déclaré que les allégations ne présentaient pas «une description fidèle des activités dans [leurs] bâtiments».

Pour ou contre: trouver la baby-sitter parfaite grâce à l’IA?

Lorsque Jessie Battaglia a commencé à chercher une nouvelle baby-sitter pour son fils âgé d’un an, elle s’est tournée vers Predictim, un service en ligne qui utilise «l’intelligence artificielle avancée» pour évaluer la personnalité d’une baby-sitter grâce à ses publications sur Facebook, Twitter et Instagram. L’IA en question analyse également le discours, les expressions faciales et promet de révéler les aspects cachés de sa vie privée.

L’analyse Predictim nécessite le nom et l’adresse e-mail d’une baby-sitter et son consentement à un accès à ses réseaux sociaux. La baby-sitter peut refuser, mais le parent est averti de son refus et, dans un courrier électronique, il est indiqué que «le parent intéressé ne pourra pas vous engager jusqu’à ce que vous remplissiez cette demande». Les experts s’inquiètent des systèmes d’évaluation à base d’IA tels que Predictim, et présagent un avenir où chaque recrutement, et pas seulement celui de baby-sitters, sera décidé par une machine. Pour Diana Werner, mère de deux enfants vivant au nord de San Francisco: «100% des parents vont vouloir utiliser cela, nous voulons tous la baby-sitter parfaite.»

Buzzfeed: fusionner pour mieux régner

BuzzFeed se positionne depuis longtemps comme l’avenir de l’édition. Dès le début, sa capacité à savoir, avant tout le monde, quel type de contenu deviendrait viral lui a permis d’atteindre un large public et lui a rapporté beaucoup d’argent. Puis vint 2017, lorsque la société n’atteignit pas son objectif et que cent personnes furent licenciées. Mais les efforts pour rétablir sa fortune ont d'ores et déjà commencé. BuzzFeed vend maintenant des batteries de cuisine chez Walmart et accepte les bannières publicitaires sur ses pages Web. Le média diffuse une émission matinale sur Twitter, une hebdomadaire sur Facebook et une autre sur Netflix, toutes payées par les plates-formes. Et il pratique également le marketing d’affiliation. Jonah Peretti, le directeur général, a déclaré que sa société pourrait éventuellement fusionner avec d’autres éditeurs en ligne afin de négocier de meilleures conditions avec des plates-formes technologiques telles que Facebook.