ENTREPRISES & STRATÉGIES

ArcelorMittal

Le mandat de Jeannot Krecké au vote de l'assemblée



belval_coulee_continue.jpg

L'année 2016 devrait être un peu meilleure pour le premier groupe sidérurgique mondial. (Photo: ArcelorMittal)

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a convoqué ses actionnaires pour l’assemblée générale annuelle ce mercredi 4 mai à Luxembourg. Ils devront renouveler le mandat de trois ans de trois administrateurs, dont celui de Jeannot Krecké, représentant du gouvernement luxembourgeois. L'ancien ministre belge Karel de Gucht doit aussi faire son entrée.

Alors que le gouvernement a précisé mardi les friches industrielles d'ArcelorMittal qui seront reconverties en logements, le groupe tiendra son assemblée générale annuelle ce mercredi 4 mai après-midi en son siège de la rue d’Avranches à Luxembourg. Le deuxième rendez-vous de 2016 pour les actionnaires du leader mondial de la sidérurgie, déjà appelés à se prononcer pour une augmentation de capital de 3 milliards de dollars le 10 mars dernier.

Un réunion importante au cours de laquelle le PDG du groupe, Lakshmi Mittal, devra expliquer les 7,9 milliards de dollars de pertes enregistrés en 2015 et la manière dont il envisage l’avenir proche, après être passé au bord du gouffre avec un endettement total qui dépassait les 15 milliards. L’augmentation de capital était destinée à lui redonner une dimension plus acceptable.

On en saura plus sur la santé du groupe le 6 mai prochain après la publication des résultats du 1er trimestre 2016. Mais les actionnaires semblent avoir retrouvé un peu de confiance. Le titre s’est bien redressé depuis le début de l’année et flirte avec la barre des 5 euros. Loin des 49 euros affichés en 2008, mais mieux que les 3,3 euros atteints à la fin 2015.

Mandats remis en jeu

L’assemblée de ce mercredi sera aussi l’occasion de remettre au vote le mandat pour les trois prochaines années de 3 des 12 membres du conseil d’administration: Vanisha Mittal Bhatia, la fille du PDG, actuellement chief strategist officer chez Aperam, Suzanne Nimocks, administrateur indépendante, et l’ancien ministre luxembourgeois de l’Économie, Jeannot Krecké, administrateur depuis 2010.

Le siège qu’il occupe est celui dédié au gouvernement luxembourgeois, qui détient 2,16% du capital du groupe et décidé de débloquer 66,6 millions de dollars (59,9 millions d’euros) en mars dans le cadre l’augmentation de capital. Si Jeannot Krecké n’a pas été remis en question par le groupe sidérurgique, le Premier ministre a, par contre, tergiversé avant d’admettre qu'il le représenterait à nouveau.

Mais le conseil d’administration proposera encore un nouveau nom à l’assemblée. Il souhaite en effet intégrer l’homme politique belge Karel de Gucht (62 ans), commissaire européen au Commerce sous Barroso II (2010-2014) et au Développement et à l’aide humanitaire sous Barroso I (2004-2009).