ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

#Celebratingluxembourg

«Le Luxembourg est un ‘vrai’ pays»



arnaud_mouriame_anne_kieffer.jpg

Arnaud Mouriamé & Anne Kieffer du Studio delle Alpi (Photo: David Laurent)

Maison Moderne a choisi de placer l’année 2017 sous le signe de «Celebrating Luxembourg» pour mettre en lumière celles et ceux qui contribuent au rayonnement du pays à l’étranger. La série se poursuit avec Arnaud Mouriamé et Anne Kieffer, designers qui ont fondé Studio delle Alpi.

Arnaud Mouriamé, graphiste de formation, et Anne Kieffer, designer d’objets passionnée de design automobile, ont lancé Studio delle Alpi en 2012, et produisent depuis avec passion du mobilier et des objets de décoration pour les enfants. En 2013, ils présentent leur première collection d’objets en bois sérigraphié au salon Maison et Objet, à Paris, et rencontrent rapidement le succès. Depuis 2015, ils sont installés à Milan, au plus proche de leur lieu de production, tout en gardant un pied à Luxembourg. Aujourd’hui, 90% de leur chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger, et leurs produits sont vendus dans une quinzaine de pays dans le monde. Leurs objets ont été publiés dans différents magazines internationaux («Vogue Bambini», «Wallpaper», «AD», etc.), ou encore dans le livre «Kids Design» (Braun Publishing, 2013). Ils ont aussi réalisé une collaboration et des éditions spéciales d’objets pour Petit Bateau, et leurs produits sont vendus dans de célèbres boutiques, comme celle du Design Museum de Londres ou Barneys et ABC Carpet & Home, à New York.

Votre travail contribue au rayonnement à l’international du Luxembourg. Quand en avez-vous pris conscience pour la première fois?

«Nous dirions jamais, car ce n’est clairement pas au travers du design que le Luxembourg rayonne actuellement à l’international. Il est d’autant plus difficile d’en prendre conscience que ce n’est pas avec un label ‘Luxembourg’ que nous nous mettons en avant à l’étranger. Et ce n’est pas non plus grâce à cela que nous sommes remarqués.

Comment se positionne le design luxembourgeois à l’international?

«À notre petit niveau, le design luxembourgeois semble totalement inconnu, voire inexistant à l’international. Nous ne pouvons pas dire qu’il est visible ou pris en considération, ni même synonyme de reconnaissance ou de qualité auprès de nos contacts.

Peut-on parler d’un design typiquement luxembourgeois?

«Non, clairement pas. D’une part, les designers exerçant au Luxembourg sont d’origines multiples et ont tous étudié à l’étranger, dans des pays et univers très différents; leurs styles sont donc très différents. D’autre part, vu la taille du pays, le nombre total de designers sur le marché, et surtout l’histoire du design dans le pays, il est impossible de dégager une ‘école’ ou un style spécifique.

Luxembourg est un pays «fiable, dynamique et ouvert». Reconnaissez-vous Luxembourg dans ces mots-clés retenus par le gouvernement?

«Cela dépend grandement dans quel sens on se place… Si l’on parle de l’image du Luxembourg en tant que pays cherchant à ce que des investisseurs, des travailleurs, des entreprises étrangères viennent s’implanter sur son sol, l’image de fiabilité, de dynamisme et d’ouverture fonctionne très bien. Par contre, ce n’est pas uniquement dans ce sens que les choses doivent se faire, il faut également que le pays ‘Luxembourg’, ses entreprises, ses travailleurs, ses investisseurs s’exportent et soient reconnus positivement à l’étranger. Et dans ce cas, je ne pense pas que les termes ‘fiable, dynamique et ouvert’ conviennent parfaitement. Actuellement c’est encore l’image ‘fiscale’ et ‘financière’ du Luxembourg qui est perçue lorsque le pays se ‘montre’ à l’étranger. Et ceci ne concorde pas vraiment avec la fiabilité, le dynamisme et l’ouverture.

Que vous disent vos interlocuteurs à l’étranger sur le Luxembourg?

«Un pays inconnu pour la plupart des acheteurs internationaux (Asie, USA). Pour les Européens, l’avis est très divergent en fonction des provenances. Mais les histoires de la place financière et fiscale reviennent régulièrement, et souvent très négativement. Pour les personnes externes au pays, les entreprises ayant leur siège social au Luxembourg sont (et ceci, quelle que soit leur taille) soit des domiciliations fiscales, soit elles jouissent d’un système économique et fiscal paradisiaque qui fait que tout est terriblement plus simple et plus évident que pour leur propre entreprise.

Celebrating Luxembourg

Et qu’est-ce que vous leur répondez pour leur donner envie de visiter le Luxembourg?

«Que le Luxembourg est un ‘vrai’ pays, qui existe réellement, qu’il est au cœur de l’Europe, entre la Belgique, l’Allemagne et la France. Qu’il est petit, mais charmant, bien qu’un peu trop petit tout de même. Que la nature y est abondante et que la météo n’est pas la plus agréable. Mais que, grâce à son ouverture, ses mélanges culturels et ses nombreux expatriés, il s’y crée quelque chose de très intéressant et de dynamique.

Quand étiez-vous particulièrement fier du Luxembourg?

«Lorsque le Luxembourg est apparu dans la presse internationale avec le projet Spaceresources.lu. Enfin un autre sujet mis en avant par la presse.»

L’aventure #CelebratingLuxembourg continue sur celebratingluxembourg.com pour découvrir toutes les personnalités.