POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Marché du travail

La barre des 100.000 frontaliers français franchie



frontaliersfrance_paperjam.jpg

Le nombre de frontaliers français dépasse ceux des frontaliers belges et allemands cumulés. (Photo: archives paperJam)

Le Statec a fait part ce lundi d’une hausse globale du nombre de salariés de 3,9% sur un an. Le nombre de frontaliers augmente quant à lui de 4,8% sur un an, dont 100.299 Français.

Les chiffres publiés ce lundi par le Statec sur l’emploi salarié au Luxembourg laissent apparaître à la fois la bonne tenue de l’économie ainsi que la nécessité soutenue de recourir à une main-d’œuvre frontalière. 

Une hausse de 1% du nombre de salariés a été observée au deuxième trimestre 2018, comparativement aux trois premiers mois de l’année. 229.888 personnes sont salariées au Luxembourg, ce qui représente une augmentation de 3,9% sur 12 mois.

«Cette hausse au deuxième trimestre est due aux créations d’emplois dans les services d’information et de communication, ainsi que dans les activités spécialisées et les services de soutien», précise le Statec. 

Parmi l’ensemble des salariés (422.010), le nombre de frontaliers a augmenté plus vite (+4,8%) en un an que celui des salariés résidents (+3,2%). 

Alors que le seuil des 190.000 frontaliers vient d’être dépassé (192.121), celui des 100.000 Français qui franchissent la frontière pour un emploi au Luxembourg l’est aussi.

Au deuxième trimestre 2018, le nombre de frontaliers français salariés s’élevait à 100.299 personnes, contre 46.035 Belges et 45.787 Allemands.