COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

DANS LE LAND

Femmes en prison



01_05.png

Cette semaine, le Land revient notamment sur l’annonce de la venue à Luxembourg des Galeries Lafayette. (Photo: d'Lëtzebuerger Land)

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, focus sur les conditions dans la prison des femmes au Centre pénitentiaire à Schrassig.

La police a-t-elle vraiment attaché une prisonnière au lit pendant qu’elle accouchait au Centre hospitalier de Luxembourg? En tout cas, le témoignage sur cet incident, qui date déjà d’il y a un an et demi, se trouve dans un nouvel audit sur les conditions dans la prison des femmes au Centre pénitentiaire à Schrassig. Dans les coulisses, cet audit, qui n’a pas encore été publié, provoque beaucoup de nervosité. Mais, au-delà, les conditions de vie dans la division de détention fermée des femmes peuvent être sévèrement critiquées sur le fond: les infrastructures sont désuètes et on ne peut parler d’une véritable réinsertion sociale.

Baueren-Allianz

Ce lundi soir, le Tout-Luxembourg politique se pressait sous les lustres et moulures du Cercle Cité. Un quart du gouvernement, une quinzaine de députés, une flopée d’ex-ministres, le prétendant au trône chrétien social, la maire de la capitale, le président de la CGFP et Astrid Lulling. L’occasion était pourtant peu glamoureuse: la séance académique célébrant les trente ans de la Baueren-Allianz, le lobby paysan libéral qui compte à peine 500 membres et quatre mandats sur quinze à la Chambre d’Agriculture (contre huit pour la Centrale paysanne). Le Land explique le rôle du discret lobby paysan proche du DP et son positionnement en amont des législatives.

Ee schicke Buttik

Si l’annonce de la venue à Luxembourg des Galeries Lafayette devait démontrer que Luxembourg-Ville est une capitale européenne, citée en même temps avec des métropoles comme Instanbul et Shanghai, où d’autres filiales seront implantées, elle a, au contraire prouvé qu’ici, on est toujours en province. Cela se manifestait par les applaudissements spontanés avec lesquels les commerçants locaux recevaient Philippe Houzé, gendre de la petite-fille du fondateur de l’entreprise familiale à la retraite, des applaudissements réservés ailleurs par exemple à un prix Nobel de la paix. Si la maire Lydie Polfer (DP) accueillait «très chaleureusement» «les amis de la France», ce n’est pas seulement parce qu’elle a hâte d’y aller faire son shopping, mais parce que la Ville de Luxembourg aura fait une «très bonne opération» en achetant les anciens locaux de La Luxembourgeoise et en concluant un bail emphytéotique avec les promoteurs.