ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Cabinet local vs réseau international. Quelles différences?

Cabinet local: proximité et compétence internationale


Retour au dossier

2_900x600_indiv-raphael_collin-cmlaw-2.jpg

Après avoir travaillé pendant plusieurs années auprès des plus grands cabinets de réseau international, Raphaël Collin et Benoît Maréchal ont décidé, en 2014, de créer leur propre étude d’avocats à Luxembourg. Un an plus tard, le cabinet Collin Maréchal était classé au Legal 500 dans la catégorie Corporate and M&A, une belle reconnaissance de la qualité de ses services. Les deux associés fondateurs nous expliquent quels sont les avantages de faire appel à un cabinet local.

Me Collin, Me Maréchal, quelles sont les valeurs que vous défendez?

«Nous avons à cœur de développer la relation humaine, la relation de proximité et personnalisée avec nos clients. En tant que partners d’un cabinet local, nous gérons une entreprise - nous sommes donc plus entreprenants avec nos clients, car il s’agit de notre fonds de commerce direct. À la différence d’un grand cabinet, nous n’avons ni la pression d’optimiser toujours davantage notre temps, ni l’objectif de croître en permanence. Nous sommes libres d’organiser notre temps pour mettre en place une relation «win-win». Notre approche est bien plus celle d'un partenaire légal que d'un simple technicien du droit.

Notre approche est bien plus celle d’un partenaire légal que d’un simple technicien du droit.

Raphaël CollinRaphaël Collin, Partner (Collin Maréchal – Avocats à Luxembourg)

Quelle est la plus-value d’un cabinet local par rapport à un cabinet de réseau international?

«Aujourd’hui, les clients souhaitent une relation quotidienne avec leur avocat. Ils veulent pouvoir nous appeler et nous joindre à tout moment. Or, dans un grand cabinet, le partner est rarement joignable directement, il faut souvent passer par son assistante ou l’avocat junior. Dans une boutique comme la nôtre, il y a moins d’intermédiaires puisque nous souhaitons rester une structure à taille humaine pour mieux servir nos clients. Nous leur communiquons nos numéros directs et sommes plus réactifs. Par ailleurs, les études hors réseau sont pour la plupart composées d’avocats ayant travaillé au préalable auprès de grands cabinets internationaux. Nous avons donc l’expérience, mais l’approche et la méthode de travail changent.

Qu’en est-il des dossiers à enjeux globaux?

«Il est vrai qu’un grand cabinet international, grâce à son réseau, est à même de trouver une information qui relève d’enjeux globaux dans un délai imparti. Mais il faut souligner que la qualité n’est pas la même dans chacun des réseaux et que bien souvent, il faut faire appel à un coordinateur de qualité. De notre côté, si nous avons besoin de plus de temps pour obtenir de telles informations, nous sommes en revanche libres de choisir notre propre réseau. Nous sommes indépendants dans le choix de nos confrères. Grâce à notre expérience, nous savons qui est bon et qui ne l’est pas – et pouvons ainsi choisir l’option la meilleure pour nos clients.

Pourquoi les clients ont-ils tout intérêt à faire appel à un cabinet local?

«Aujourd’hui, il n’y a plus de différence entre les cabinets locaux et les grands cabinets au niveau des dossiers traités. La seule chose qui change, c’est que les cabinets de réseau ont une image de marque à défendre, des standards à respecter, des coûts fixes élevés, une méthode de travail qui laisse peu de liberté à leurs avocats. En tant que petite structure, nous nous autogérons, nous sommes libres et indépendants et avons le contrôle sur nos coûts fixes, ce qui nous permet par ailleurs de proposer des honoraires à tarif abordable.»