ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

Start-up

Aiva compose une ode à Dubaï



dubai-256585_1920.jpg

«La pièce devait s’inspirer de la musique classique occidentale, et plus particulièrement de certains des plus grands hymnes jamais écrits», a précisé Aiva dans un communiqué. (Photo: Licence C. C.)

La start-up luxembourgeoise a fait travailler son intelligence artificielle pour composer une ode dédiée à la cité-État, a-t-on appris mardi dans un communiqué. Celle-ci a été commandée par le Dubai World Trade Centre (DWTC).

Dubaï et Luxembourg n’ont sans doute jamais été aussi proches que ces derniers jours. Alors que le ministre de l’Économie était à Dubaï la semaine dernière pour donner le premier coup de pelle du pavillon luxembourgeois pour l’Exposition universelle de 2020, la start-up Aiva a annoncé mardi que son intelligence artificielle avait composé une ode à la cité-État.

Dans un communiqué, le jeune pousse luxembourgeoise dit s’être associée au Dubai World Trade Centre sur ce projet visant a offrir une identité musicale originale à Dubaï.

«La pièce devait s’inspirer de la musique classique occidentale, et plus particulièrement de certains des plus grands hymnes jamais écrits», précise le communiqué. 

Une «star» de Youtube fait aussi appel à Aiva

La start-up luxembourgeoise entend toutefois ne pas s’enfermer dans la composition de musique symphonique. Après avoir créé la bande-son du jeu vidéo Battle Royale, elle vient également de signer la mélodie d’un titre contemporain.

La chanteuse américaine Taryn Southern, qui s’est fait une renommée grâce à Youtube, a présenté le 1er mai sa nouvelle chanson, «Lovesick», assistée par l’intelligence artificielle d’Aiva. Celle-ci est disponible sur Spotify depuis mardi.