PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Conséquences du Brexit

AIG va renforcer sa présence au Luxembourg



aig-logo-exterior-4.jpeg

Les trois salariés actuels de la succursale seront renforcés par de nouvelles arrivées, dans un processus étalé sur deux ans, selon AIG. (Photo: AIG)

Déjà présent au Grand-Duché, l’assureur américain a annoncé mercredi qu’il renforcera sa succursale afin de servir ses clients présents au sein de l’Union européenne, une fois le départ du Royaume-Uni acté.

Les sociétés fintech et les gestionnaires de fonds possédant actuellement leur quartier général européen à Londres ne sont pas les seuls à vouloir s’implanter au Luxembourg. Les assureurs également. Quelques jours après PPRO et M&G Investments, c’est donc au tour d’AIG d’annoncer son intention d'accroître sa présence au Grand-Duché dans la continuité du Brexit.

Déjà présent depuis 1995 via une succursale installée à Bertrange, l’assureur américain a annoncé mercredi vouloir la renforcer, via la création prochaine d’une activité  destinée à servir ses clients implantés au sein de l’Union européenne dans l’option post-Brexit. Selon les informations de Paperjam, une première recrue arrivera d'ailleurs au cours du mois d'avril.

La décision de choisir le Luxembourg a été prise après un examen approfondi.

Un porte-parole d’AIG

«La création d’une nouvelle société au Luxembourg entraînera certains changements au niveau des cadres supérieurs en Europe, mais l’impact au-delà devrait rester minime», indique un porte-parole d’AIG, cité par le Financial Times, qui précise qu’«il y aura évidemment quelques postes à combler sur notre site luxembourgeois, mais ce sera un processus progressif au cours des deux prochaines années». Son quartier général européen restera donc à Londres.

Les trois salariés actuels, placés depuis fin février sous l’autorité de Pierre-Emmanuel Bogaerts, nouveau mandataire général Belux d’AIG Europe SA, devraient donc voir le nombre de leurs collègues directs peu à peu grandir, sans toutefois qu’aucun chiffre ne soit avancé. «La décision de choisir le Luxembourg a été prise après un examen approfondi et pour une combinaison de facteurs», a précisé le porte-parole au quotidien économique britannique. Ce dernier indique par ailleurs que «la majorité des affaires que nous traiterons depuis l’entité luxembourgeoise sera en Europe continentale, or la proximité géographique est un avantage».

Indiquant que «le Luxembourg est un membre essentiel de l’Union européenne, possédant une économie stable et un régulateur d’assurance expérimenté et respecté», AIG ajoute que le pays offre «également un hub pour les services financiers de manière générale, y compris fintech». Autant d’arguments qui ont pesé dans la décision, alors que le Grand-Duché était en compétition notamment avec Dublin, où l’industrie de la réassurance est en plein boom.