POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Développements politiques

Affaire Lunghi: Bettel demande des éclaircissements



full-image.php_.jpg

L’idée de Xavier Bettel est de faire examiner les allégations relatives à la falsification de l’interview de Sophie Schram avec Enrico Lunghi. (Photo: Maison moderne / archives)

Le Premier ministre a demandé au commissaire représentant le gouvernement au sein du conseil d’administration de CLT-UFA de porter l’affaire de l’interview de Lunghi à la prochaine réunion de l’instance.

Le Premier ministre et ministre de la Culture sort enfin de son mutisme dans l’affaire qui oppose Enrico Lunghi à RTL Télé Lëtzebuerg. Lors du conseil de gouvernement de jeudi, il a annoncé à ses ministres avoir demandé à Jean-Paul Zens (Premier conseiller de gouvernement au Service des médias et des communications du gouvernement), commissaire du gouvernement près de CLT-UFA, de mettre l’affaire à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration.

RTL Télé Lëtzebuerg dépend en effet de CLT-UFA, l’un des piliers de RTL Group. Selon les modalités des accords de concession entre l’État luxembourgeois et le groupe média, l’ancien Premier ministre, Jacques Santer, est le président du conseil d’administration et les présidents de fractions Claude Wiseler (CSV), Alex Bodry (LSAP) et Eugène Berger (DP) en sont également membres.

Enquête auprès de RTL

L’idée de Xavier Bettel dans ce dossier est de faire examiner les allégations relatives à la falsification de l’interview de Sophie Schram avec Enrico Lunghi telle que diffusée le 3 octobre, au vu des rushes publiés par RTL ce lundi. Demander qu’un reportage soit porté à l’ordre du jour d’une instance d’un tel niveau au sein du groupe média tranche radicalement par rapport au silence des derniers jours, justifié par l’enquête administrative en cours concernant Enrico Lunghi.

Une enquête interne à la chaîne de télévision a par ailleurs été initiée suite à une lettre signée des équipes de RTL Télé Lëtzebuerg adressée, selon le Luxemburger Wort, à Elmar Heggen, chief financial officer et directeur du siège social de RTL Group, Francesco Costadura et Karine Nicolini, représentants du personnel.

Les réactions se poursuivent aussi dans le secteur culturel puisque le président du Focuna, Jo Kox, estime que le conseil d’administration du Mudam devrait démissionner dans son ensemble pour «sauver l’institution Mudam en revenant au calme et en redémarrant à zéro». Et l’ancien collègue d’Enrico Lunghi à la tête du Casino Luxembourg de poursuivre: «Depuis la mise en ligne de la vidéo en entier, le CA aurait dû s’excuser auprès d’Enrico, et surtout faire un procès d’intention à RTL. Il aurait dû être derrière son directeur et le soutenir.»