ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

La transformation digitale c’est...

Accroître la valeur sans risques pour l’image client


Retour au dossier

2_900x600_indiv_antoine_ngo-metrum.jpg

La transformation digitale a connu une importante généralisation dans les entreprises de plus petite taille au cours des deux dernières années et aujourd’hui, la majorité des décideurs se sentent plus que jamais concernés par cette problématique.

Pourtant, selon une étude publiée en 2016, 52% des entreprises perçoivent le développement du digital comme une menace importante.

Les principales raisons évoquées sont:

  • un investissement important pour s’équiper d’outils et de l’infrastructure nécessaire;
  • une refonte importante et disruptive du business model de l’entreprise;
  • la difficulté de mesurer le ROI de cette stratégie digitale;
  • une exposition de ces outils informatiques envers le client.

Dès lors, la question fondamentale que se pose la majorité des décideurs est bien souvent:

«Pourquoi devrais-je investir stratégiquement dans un projet de transformation digitale?»

La réponse principale que nous apportons chez Metrum est très simple. Elle correspond d’ailleurs à l’équation fondamentale de toutes les entreprises: «accroître sa valeur». Comment?

  • en augmentant son chiffre d’affaires;
  • en améliorant sa marge;
  • en améliorant son service client.

Un ensemble d’actions visant à créer de la valeur pour l’entreprise en s’appuyant sur les technologies numériques.

Antoine NgoAntoine Ngo, CEO (Metrum)

Une approche pragmatique et orientée sur le résultat:

Nous définissons d’ailleurs, la transformation digitale comme étant l’ensemble des actions visant à créer de la valeur pour l’entreprise en s’appuyant sur les technologies numériques.

Il s’agit bien là d’un changement de paradigme important. En effet, depuis des décennies la fonction informatique en entreprise a été considérée comme un centre de coût. Certes un coût indispensable au bon fonctionnement de l’entreprise, mais dont le «retour sur investissement» a toujours été des plus difficile à quantifier et à objectiver.

Pour cela, il faut bien comprendre que la transformation digitale cherche l’optimisation de trois aspects fondamentaux de l’entreprise:

1)    Les processus opérationnels et la gestion de l’entreprise sont améliorés

L’objectif est de chercher une digitalisation optimale des processus de l’entreprise, de favoriser les outils de travail collaboratifs et mobiles, lorsque cela est nécessaire et enfin de fournir les outils et approches méthodologiques à une remontée d’information et une exploitation efficace de celle-ci par le biais d’analyse de données et de tableaux de bord.

Bien que d’apparence classique, ces axes de travail sont souvent le point de départ de nos projets d’accompagnement à la transformation digitale car ils ne nécessitent pas une refonte importante du business model de l’entreprise et de fait, les risques stratégiques sont moins importants. De plus, ils permettent à l’entreprise d’obtenir des gains récurrents très importants (estimés au minimum à deux fois le coût du projet) qui lui permettent de financer à leur tour, et à moindre risque, les chantiers ultérieurs de la transformation digitale.

La mise en œuvre des outils avec un accompagnement au changement et des méthodologies d’animation sur le terrain pour atteindre des objectifs chiffrés.

Antoine NgoAntoine Ngo, CEO (Metrum)

En effet, avec nos méthodologies d’analyse, nous objectivons la performance des processus en entreprise, en mesurons l’efficacité et identifions les dysfonctionnements (qu’ils soient méthodologiques, organisationnels ou d’informatisation). L’impact de ces dysfonctionnements est alors analysé et mesuré, ce qui nous permet de quantifier précisément les gains liés à la mise en œuvre du projet de transformation.

Nous couplons ainsi la mise en œuvre des outils avec un accompagnement au changement et des méthodologies d’animation sur le terrain qui garantissent l’atteinte des objectifs chiffrés du projet. Notre business model est d’ailleurs basé en grande partie sur l’atteinte de ces résultats et nous nous y engageons en variabilisant une partie significative de nos honoraires.

2)    Une meilleure connaissance des clients de l’entreprise

Le second axe s’intéresse à une compréhension du modèle de consommation des clients, qui nous permet d’avoir une meilleure anticipation de leurs besoins et donc une meilleure fidélisation de la clientèle grâce à des produits davantage en adéquation avec ses attentes.

Cela permet également d’être plus précis dans les campagnes marketing de l’entreprise, et d’introduire les concepts de marketing digital (réseaux sociaux, jeux online, mailing ciblé, mini-site, etc.).

L’idée est encore une fois de créer de la valeur pour l’entreprise par le biais de la transformation digitale. Là où, grâce au pilier de la digitalisation des processus opérationnels, nous obtenons des gains en diminuant les coûts, avec le pilier de l’expérience client, nous augmentons directement le chiffre d’affaires en cherchant à optimiser la performance commerciale.