POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Restaurant

À table avec... Marc Angel



dsc_9561.jpg

Marc Angel: «Il y a un bon mix entre le patrimoine ancien et la culture contemporaine, une vie urbaine avec des commerces et des restaurants.» (Photo: Mike Zenari)

Bientôt les vacances! Nous avons invité le président du Luxembourg City Tourist Office pour faire le point de l’offre et de la demande touristiques dans la capitale. Le déjeuner a lieu au Plëss, en plein cœur du centre-ville.

Pour inviter Marc Angel à déjeuner et parler tourisme, quoi de mieux que le centre du centre-ville: la place d’Armes. Anciennement appelé «le salon de la ville», le lieu vit au rythme des touristes aussi bien que des locaux et ses terrasses se remplissent dès les premiers rayons de soleil. Récemment redécoré, le Plëss, au sein de l’Hôtel Le Place d’Armes, en est l’un des fleurons.

Poissons crus

Le tourisme revêt deux aspects: les touristes privés, individuels ou en groupe, et le tourisme d’affaires, ou Mice (Meetings, Incentives, Congresses, Events). «De gros efforts ont été faits sur le secteur Mice, notamment avec la mise en place d’un cluster dédié. Cela porte ses fruits, avec de nouveaux congrès qui choisissent Luxembourg», se réjouit le président du LCTO. Il ajoute que le tourisme individuel, notamment lié à l’offre culturelle, se développe bien et choisit d’entamer son repas par un crudo de poissons. «C’est très frais et avoir le choix de plusieurs sauces ajoute de la gourmandise à cette entrée.» De mon côté, j’opte pour une salade de poulpe, grenade et betterave.

Poulet rôti et salade fraîche

Le tourisme journalier reste la principale source de visiteurs de la capitale. «Le gros des touristes vient des pays voisins, de l’Allemagne d’abord, comme le prouve la demande de tours guidés autant en anglais (1.700) qu’en allemand (1.630).» Il faut dire que le LCTO propose des tours en 27 langues. «Les groupes de Chinois sont aussi nombreux, entre autres parce qu’ils passent à Trèves pour voir la maison natale de Karl Marx.» Avant d’entamer son poulet rôti – la spécialité du restaurant qui expose sa rôtissoire à la vue des clients –, Marc Angel énonce les atouts touristiques de Luxembourg: «Il y a un bon mix entre le patrimoine ancien et la culture contemporaine, une vie urbaine avec des commerces et des restaurants. C’est une ville à taille humaine.» Sortant d’un régime drastique, Marc Angel accompagne son plat de légumes et de salade. «On sent que ça ne sort pas d’un sachet. Trop de restaurants ne font pas attention à la salade.»

Fraisier au chocolat blanc

Parmi les sites les plus visités de la ville, les Casemates figurent en bonne place. «Nous avons accueilli 136.037 visiteurs au Bock et les Casemates de la Pétrusse sont en cours de travaux pour mieux accueillir le public l’année prochaine.» Les événements culturels, dont Winterlights en hiver et Summer in the City en été, plaisent non seulement aux touristes, mais aussi à ceux qui vivent en ville. Marc Angel hésite pour le dessert parmi les pâtisseries présentées sur un plateau. Il opte pour un fraisier au chocolat blanc et je choisis une tartelette citron vert et mûre. Deux gâteaux très réussis, car peu dosés en sucre.

Dans les statistiques du LCTO, on note une baisse de fréquentation du bureau d’information. «De plus en plus de gens se renseignent sur notre site internet plutôt qu’au bureau, où il y a quand même eu 184.374 visiteurs en 2017.»