LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Glouglou

Le Moonshine très jazzy de Gast Waltzing



Le musicien Gast Waltzing amène le jazz dans les verres luxembourgeois avec son Moonshine inspiré de la Prohibition…  (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Le musicien Gast Waltzing amène le jazz dans les verres luxembourgeois avec son Moonshine inspiré de la Prohibition…  (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Le jazzman-star luxembourgeois Gast Waltzing trompe l’ennui et s’inspire de ses souvenirs du bayou pour créer son «Moonshine», un alcool de pomme qui sent bon la Prohibition...

Qu’est-ce donc qu’un «Moonshine»? L’incomparable musicien jazz qu’est Gast Waltzing, habitué des scènes grand-ducales et internationales et titulaire d’un Grammy Award pour son travail avec Angélique Kidjo et l’Orchestre philharmonique du Luxembourg, nous l’explique avec la petite étincelle d’espièglerie qui le caractérise tant: «Pendant la Prohibition aux États-Unis, pour ne pas se faire prendre, les gens ne pouvaient distiller qu’au milieu de la nuit et dans la forêt, sous les rayons de la Lune... Ils essayaient avec tous les ingrédients possibles, pour faire du whisky, du gin... C’est un peu ce qui s’est passé pour ce Waltzing Moonshine!»

En effet, pour cet élixir qui «valse» sévère, Gast a tenté l’expérience avec la Distillerie Adam de Kehlen: le whisky et le gin n’étant pas dans ses goûts, il a commencé avec le grain mais n’a pas trouvé la juste formule qui l’enthousiasme assez... Après avoir testé plusieurs fruits, il s’est finalement arrêté sur la pomme. Mais le titre de 40°C en faisait plus une Drëpp de Bopi qu’une douce liqueur à siroter dans un «speakeasy» de la Nouvelle Orléans. Il a donc fait baisser, au fur et à mesure, le degré d’alcool en y ajoutant de la bière brune, pour arriver à un 15/17°C très agréable, à boire bien frais...

«Les moonshines sont en train de revenir pas mal, surtout avec Harley Davidson qui a lancé le sien récemment, et je me suis énormément amusé à réaliser celui-ci! C’est un projet qui m’a permis de tromper l’ennui de la pandémie», précise le musicien néo-distilleur. Parmi les premiers fans du Waltzing Mooshine: le chef étoilé Arnaud Magnier, qui l’a déjà adopté au Clairefontaine! On trouve pire, comme adoubement...

Et pour les particuliers qui souhaiteraient le goûter chez eux, les commandes se font pour le moment par e-mail à [email protected] (19,95€)

Derniers atouts: les pommes sont bio et le produit, servi dans des jarres à confiture «comme à l’époque» et stylisées par MS Design, est estampillé «Made in Luxembourg». Et un CD «Unplugged Live» est fourni avec chaque flacon commandé…

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!