LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

Design

Le mobilier hautement désirable de Dante



Parmi les nouvelles créations, la chaise Bold, qui combine magistralement liège, acier et cuir. (Photo: Dante – Goods and Bads)

Parmi les nouvelles créations, la chaise Bold, qui combine magistralement liège, acier et cuir. (Photo: Dante – Goods and Bads)

Pour leur nouvelle collection «Fuori Fuori Salone», Dante – Goods and Bads a imaginé de nouveaux meubles hautement désirables, dont certaines pièces vont peut-être devenir de nouvelles icônes.

Comme l’année dernière, impossible de présenter les nouvelles créations design au Salon du meuble de Milan, ce rendez-vous pourtant incontournable pour toute l’industrie du meuble et les amoureux du design. C’est donc à travers des présentations virtuelles qu’Aylin Langreuter et Christophe de la Fontaine, de Dante – Goods and Bads, ont dévoilé leurs six dernières créations, toutes dessinées par Christophe de la Fontaine.

Ode à la Formule 1

La plus grosse pièce de cette nouvelle collection est le nouveau canapé «Serpentine». La forme est inspirée des circuits de Formule 1, et le traitement en volume n’est pas sans évoquer les gros tuyaux d’évacuation d’air des immeubles industriels. Ce canapé relève le défi de combiner plusieurs types d’assises en une: la présence d’un dossier et d’une assise rappelle les chaises traditionnelles, mais aussi les poufs et les chaises longues. Bien que le canapé semble fait d’un seul tenant, il s’agit en fait d’une assise modulaire qui peut être combinée en fonction du desiderata de l’acquéreur. Il est ainsi disponible en plusieurs tailles, configurations et finitions.

(Photo: Dante – Goods and Bads)

1 / 3

(Photo: Dante – Goods and Bads)

2 / 3

(Photo: Dante – Goods and Bads)

3 / 3

Les arbres de la forêt

Pour les nouvelles tables basses «Rayons», l’inspiration vient des arbres dans la forêt, dont on perçoit les troncs en une vision groupée, chacun cachant partiellement l’autre, et dont on ne peut percevoir que l’ensemble en tournant autour, avec une vision à chaque fois changeante. Ces tables basses fonctionnent en paire, avec deux hauteurs différentes. À chaque fois qu’on change de perspective, leur apparence change. Un changement subtil, qui distingue le caractère individuel d’une série.

(Photo: Dante – Goods and Bads)

1 / 2

(Photo: Dante – Goods and Bads)

2 / 2

Le collage comme processus

Le nouvel ensemble «Bold» se compose d’une chaise et d’une table à manger. Ces pièces très iconiques ont été conçues à partir d’un collage de références: des panneaux massifs en liège sont assemblés avec des connexions et des pieds graphiques en acier, tandis que l’assise et le dossier sont réalisés en cuir naturel souple. La chaise convient aussi bien autour d’une table à manger que dans un salon. La table relève du même assemblage, à l’exception que le cuir laisse place à un plateau de table en acier très graphique.

(Photo: Dante – Goods and Bads)

1 / 5

(Photo: Dante – Goods and Bads)

2 / 5

(Photo: Dante – Goods and Bads)

3 / 5

(Photo: Dante – Goods and Bads)

4 / 5

(Photo: Dante – Goods and Bads)

5 / 5

Des tours détournées

Enfin, les deux dernières créations sont «Babel», une étagère/bibliothèque composée de cinq plateaux en bois assemblés sur une structure métallique pivotante et dont chaque élément fonctionne aussi individuellement comme table basse, et «How to See Plants», un vase réalisé en collaboration avec Rosenthal, directement inspiré d’une structure architecturale.

(Photo: Dante – Goods and Bads)

1 / 4

(Photo: Dante – Goods and Bads)

2 / 4

(Photo: Dante – Goods and Bads)

3 / 4

(Photo: Dante – Goods and Bads)

4 / 4