PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Actif numérique

Lionel Messi en partie payé en cryptomonnaie



Le cours du $PSG Fan Token tourne actuellement autour des 40 dollars. (Photo: PSG/Facebook)

Le cours du $PSG Fan Token tourne actuellement autour des 40 dollars. (Photo: PSG/Facebook)

Le recrutement de l’Argentin Lionel Messi au Paris Saint-Germain, formidable coup sur le plan sportif, constitue aussi une opération innovante sur le plan technologique. Le club a en effet confirmé qu’une partie de la rémunération du joueur de football se fera en cryptomonnaie.

Dans un communiqué de presse , le Paris Saint-Germain a souligné avoir intégré du $PSG Fan Token dans le package salarial de sa recrue vedette, Lionel Messi. Sans en dévoiler les détails et le montant, le club de football explique vouloir se positionner «comme l’une des marques de sport les plus innovantes et avant-gardistes au monde».

Le $PSG Fan Token, lancé en décembre 2020 , est une cryptomonnaie dont le cours sur la plate-forme Binance était, en milieu de semaine, à 40,44 dollars – en hausse de 6%, après un pic à 62 dollars début août. Après l’annonce de l’arrivée de l’Argentin dans le club de la capitale française, les volumes d’échange ont dépassé les 1,2 milliard de dollars, précise le club dans sa communication.

Selon le journal Le Parisien, Lionel Messi, six fois lauréat du Ballon d’or récompensant le meilleur joueur de l’année écoulée, touchera 41 millions d’euros net par an.

En 2018, le Paris Saint-Germain a été un pionnier de la blockchain, en devenant la toute première marque de sport à s’associer avec Socios.com. Depuis, les deux entités travaillent main dans la main au développement de moyens innovants pour connecter club et supporters.

 «L’engagement du club avec Socios.com avec les $PSG Fan Tokens est un grand succès. Nous avons pu développer une relation avec de nouveaux fans dans le monde et générer des revenus», a déclaré Marc Armstrong, chief partnerships officer du Paris Saint-Germain. 

Si le club fondé en 1970 fait office de pionnier en matière de blockchain dans la finance du ballon rond, ce n’est pas le seul à avoir créé sa propre cryptomonnaie. Manchester United et le Milan AC disposent également de leur propre actif numérique.