POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Chiffrement post-quantique

Luxtrust et le SnT s’allient contre les pirates du futur



«Développer une cryptographie résistante, en préparation du développement d’ordinateurs quantiques de plus en plus largement disponibles, est un défi prioritaire», explique Carlo Duprel, directeur du service de transfert de technologie au SnT. (Photo: archives Maison Moderne)

«Développer une cryptographie résistante, en préparation du développement d’ordinateurs quantiques de plus en plus largement disponibles, est un défi prioritaire», explique Carlo Duprel, directeur du service de transfert de technologie au SnT. (Photo: archives Maison Moderne)

Luxtrust et le SnT annoncent dans un communiqué un partenariat autour des algorithmes de chiffrement post-quantique. Comment empêcher les pirates du futur, équipés de gros ordinateurs, de casser tous les mots de passe.

La terminologie est barbare, le problème assez simple: plus les ordinateurs sont bon marché et puissants, plus se créent des groupes de bandits des temps modernes avides de données personnelles ou d’introduction dans les ordinateurs publics, des entreprises ou des individuels, pour y voler et monnayer des données.

L’ordinateur quantique fait peser un nouveau risque. Capable de réaliser des centaines de millions de calculs sur un temps très court, il pourrait très bien venir à bout de toutes les clés de chiffrement de la planète et de tous les mots de passe. «Développer une cryptographie résistante, en préparation du développement d’ordinateurs quantiques de plus en plus largement disponibles, est un défi prioritaire auquel beaucoup d’industries sont désormais confrontées», explique d’ailleurs Carlo Duprel, directeur du service de transfert de technologie au SnT.

Alors que le superordinateur luxembourgeois, Meluxina, ne sera inauguré que la semaine prochaine, Luxtrust et le SnT annoncent un partenariat pour «étudier de nouveaux algorithmes cryptographiques, qui seront résistants à l’impact des ordinateurs quantiques».

«Il est vital d’être en mesure d’innover et d’investir dans la recherche pour rester pertinent et offrir des solutions numériques de pointe. Nous sommes convaincus que, grâce à l’expertise des chercheurs du SnT, nous fournirons des solutions pratiques et des réponses aux défis réels de l’industrie, qui bénéficieront encore davantage aux clients utilisant nos services numériques», explique Fabrice Aresu, le nouveau CEO de Luxtrust.