POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Bilan partiel

Luxembourg-ville en manque de touristes



Le nombre de visiteurs venus se renseigner au LCTO entre janvier et juillet a baissé de 19,79% de 2020 à 2021. (Photo: Lala La Photo/Archives)

Le nombre de visiteurs venus se renseigner au LCTO entre janvier et juillet a baissé de 19,79% de 2020 à 2021. (Photo: Lala La Photo/Archives)

Le tourisme urbain continue à souffrir de la crise sanitaire. À Luxembourg-ville, le LCTO a enregistré moins de visiteurs au cours des 6 premiers mois de l’année 2021 que sur la même période en 2020. Mais une inflexion semble se dessiner.

La tendance est évidente et se confirme partout: les touristes sont à la recherche de grand air, de lieux où la promiscuité n’est pas de mise, où la foule se fait rare… Le tourisme «urbain» en fait les frais, et Luxembourg-ville n’y échappe pas.

Les chiffres du Luxembourg City Tourist Office (LCTO) obtenus par Paperjam le confirment. Le nombre de visiteurs venus se renseigner à son bureau d’accueil entre janvier et juillet a baissé de 4.516 personnes, soit 19,79%, de 2020 (22.820 visiteurs au cours de cette période) à 2021 (18.304). En 2019, le LCTO avait accueilli 83.824 personnes sur la même période, soit plus de 4 fois plus.

Mais tout n’est pas non plus totalement noir. Le mois de juillet 2021 a connu une hausse de 18,53% de la fréquentation par rapport à l’année passée, avec 7.735 touristes dont 318 ont participé à une visite guidée. Parmi eux, la plupart étaient Allemands (25,48%), Français (17,34%) et Néerlandais (17,05%).

L’Assomption 2021 riche en touristes

Nouvelle note d’espoir: les 4 jours autour de l’Assomption, du 12 au 15 août, ont vu au total 1.406 visiteurs passer la porte du LCTO, soit une moyenne de 351,5 personnes par jour contre 249,5 pour le mois de juillet. Ici aussi, les Français, les Allemands et les Néerlandais étaient les plus nombreux.